Lundi, 04 mars 2024
Economie > Economie >

Le gaz naturel propulse les exportations de l'Egypte avec une hausse de 19,4% en 2022

Névine Lameï, Samedi, 09 décembre 2023

En raison d'une hausse des exportations pétrolières et de découvertes de gisements de gaz naturel, l'Egypte a vu croître ses exportations en 2022.

  ports
L'Egypte signale une hausse de ses exportations en 2022. Photo: AFP

Les exportations égyptiennes de gaz naturel et liquéfié ont atteint 9,9 milliards de dollars en 2022, contre 3,9 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 152,7 %, selon un communiqué de l’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS) publié le samedi 9 décembre.

L'Egypte a enregistré une augmentation de 19,4 % de la valeur de ses exportations en 2022.

Côté exportations : la valeur totale des exportations de l’Egypte a atteint 52,1 milliards de dollars en 2022, contre 43,6 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 19,4 %. La valeur des exportations non pétrolières a atteint 35,5 milliards de dollars en 2022, contre 32,6 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 9 %. Et la valeur des exportations de pétrole a atteint 16,6 milliards de dollars en 2022, contre 11 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 50,1 %.

La demande croissante de gaz en Europe, la hausse des importations de gaz en provenance d’Israël et les efforts de rationalisation ont consolidé les exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) dont le volume a augmenté de 7 %.

En raison de la forte hausse des exportations d’hydrocarbures vers la Turquie, qui joue le rôle de plateforme régionale, ce pays arrive en première place dans la répartition relative des principaux pays vers lesquels l'Egypte exporte. Et ce, avec 7,6 % des exportations totales. Les exportations vers la Turquie ont augmenté de 32,4 % pour atteindre 4 milliards de dollars en 2022, contre 3 milliards de dollars en 2021.

En 2021-22, l'Egypte a exporté un total de 43,9 mds de dollars de biens, en hausse de 53,1 % en un an. Les exportations d'hydrocarbures (41,4 % des exportations totales contre 31 % l'année dernière) sont en forte progression de 109,1 % à 18 mds de dollars.

Quant aux exportations non pétrolières, elles ont augmenté de 29,1 % sur l’exercice 2021-22 à 25,9 mds de dollars, représentant 58,6 % des exportations totales. Elles sont constituées de 37,1 % de produits finis (phosphates, engrais, produits textiles, produits pharmaceutiques, etc.) 13,5 % de produits semi-finis (or, produits organiques et de plastique, etc.) et, enfin, 8 % de matières premières (produits agricoles et coton).

Côté importations : la valeur totale des importations de la République arabe d’Egypte a atteint 96,2 milliards de dollars en 2022, contre 89,2 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 7,8 %.

Les importations non pétrolières ont augmenté pour atteindre 82,7 milliards de dollars en 2022, contre 79,2 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 4,4 %. Quant aux importations pétrolières, elles ont augmenté pour atteindre 13,5 milliards de dollars en 2022, contre 10,0 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 35 %.

La Turquie arrive en première place dans la répartition relative des principaux pays importateurs, avec 15,3 % des importations totales. Les importations en provenance de ce pays ont augmenté de 2,4 % pour atteindre 14,8 milliards de dollars en 2022, contre 14,4 milliards de dollars en 2021.

La Banque mondiale a affirmé que la croissance économique en Egypte continuera d'être soutenue par les exportations de gaz, en bénéficiant de la hausse des prix mondiaux, notant que l'Egypte a connu une activité économique plus forte que prévu au cours du premier semestre de l'exercice 2021-2022.

En termes de répartition géographique, l’Union européenne se maintient en première position parmi les régions-clients de l’Egypte, absorbant 28,6 % de ses exportations à 12,6 mds de dollars (+43,1 %) mais sa position relative s’affaiblit au fil des ans (35,7 % de part de marché en 2018-19 et avec une moyenne de 32 % sur les cinq dernières années).

Les pays arabes conservent leur 2e position, absorbant 14,4 % des exportations égyptiennes à 7,6 mds de dollars contre 23,5 % en 2020-21, talonnés de près par les autres pays européens qui ont vu la part des exportations égyptiennes progresser de 184 %, à 7,5 mds de dollars.

Les ventes à destination des pays asiatiques s’accélèrent également de 55 % à 6,8 mds de dollars tandis que les exportations à destination de l’Afrique restent marginales (2 %).

L’Egypte a réussi, durant 8 ans, à exécuter 27 projets pour le développement des champs gaziers, portant le total des investissements à environ 21 milliards de dollars, avec 6,5 milliards de pieds cubes de gaz naturel produits par jour. La découverte du champ de gaz Zohr en Méditerranée a changé la donne énergétique dans la région.

La découverte en 2022 d’un nouveau gisement de gaz naturel « Nargues 1 » devant la ville d’Al-Arich, réalisée, en collaboration avec la société Chevron de Nargues I, a succédé à celle du champ Zohr.

Ces découvertes ont valu à l’Egypte la présidence de la nouvelle session du Forum du gaz de la Méditerranée orientale de Chypre. Cette nouvelle a été annoncée lors de la 8e réunion ministérielle du forum tenue le 7 décembre 2022, au Caire.

L’Egypte a pris des mesures audacieuses pour renforcer son secteur énergétique et investir massivement dans l’exploration et l’extraction de gaz naturel. « Un plan colossal prévoit la mise en place de 35 nouveaux puits de gaz au cours des prochaines années, un projet qui ne manque pas de susciter l’attention et l’admiration », d’après un communiqué du ministre égyptien du Pétrole et des Ressources naturelles.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique