Mercredi, 21 février 2024
Dossier > Présidentielle 2024 >

Aux Etats-Unis, une manifestation de soutien à l’Egypte

Sahar Zahran , Mercredi, 06 décembre 2023

De Washington à Abu-Dhabi en passant par Riyad et Paris, les Egyptiens à l’étranger ont voté massivement à l’élection présidentielle des 1er, 2 et 3 décembre. Retour sur une semaine riche en symboles.

Aux Etats-Unis, une manifestation de soutien à l’Egypte
Malgré les pluies et le froid, une participation massive des électeurs aux Etats-Unis.

A des milliers de kilomètres de Riyad, aux Etats-Unis, ce fut une vraie manifestation de soutien à l’Egypte dans son marathon électoral pendant les trois jours du scrutin qui se sont tenus du 1er au 3 décembre. Le consulat général à New-York en était l’expression la plus claire. Les longues queues d’électeurs face à l’ambassade étaient visibles. Les Egyptiens ont afflué pour soutenir leur pays en pleine tension régionale due aux événements qui se déroulent à Gaza actuellement et compte tenu des réalisations du gouvernement égyptien et des défis, internes et externes, qui s’érigent face à lui. Le flux des Egyptiens a reflété leur enthousiasme et leur détermination à prendre part à cet événement qui détermine l’avenir de leur patrie.

Avant le processus de vote, le consulat a entrepris de nombreux préparatifs pour assurer l’exercice du droit constitutionnel des citoyens égyptiens le plus important. « Les préparatifs ont commencé depuis les premières notifications envoyées par l’Autorité Nationale des Elections (ANE) et les directives du ministère des Affaires étrangères. Nous avons annoncé les horaires des élections, ainsi que les papiers requis pour que les citoyens puissent exercer leur droit électoral. Le corps diplomatique du consulat a rencontré les membres de la communauté égyptienne, en assurant des contacts avec les lieux de culte et les chefs religieux égyptiens, ainsi qu’avec les rassemblements de la communauté égyptienne avec tous ses symboles et ses membres », a expliqué Omar Karim, consul général de la République Arabe d’Egypte à New York. Il poursuit : « Nous avons également organisé un certain nombre d’événements afin de sensibiliser la communauté égyptienne et d’expliquer les procédures et les conditions de vote. Dans le cadre de ses préparatifs, le consulat général s’est également réuni à plusieurs reprises avec des responsables de la police de la ville de New York afin d’assurer le bon déroulement du processus électoral. Nous avons effectué plusieurs expériences pratiques pour pouvoir assurer un accès facile des Egyptiens au siège du consulat qui se trouve au 5e étage du bâtiment ».

Il explique également que le consulat général recevait les Egyptiens résidant à New Jersey, ceux en visite temporaire à New York, ainsi que les électeurs de tous les Etats de la côte est.

Conscience politique palpable

Au siège du consulat, les Egyptiens ont exprimé leur joie de participer à ces élections qu’ils ont décrites comme les plus importantes de l’histoire du pays, en particulier à la lumière des circonstances auxquelles l’Egypte est confrontée. Le président de la communauté égyptienne à Washington, Moustafa Al-Daqdouqui, a, pour sa part, déclaré que les Egyptiens s’étaient entièrement préparés pour venir participer au vote et qu’il y avait une coordination entre les membres des communautés égyptiennes dans plusieurs Etats américains pour mobiliser les citoyens au vote. Par cette mobilisation ils envoient un signe de soutien à l’Etat égyptien et à sa direction politique. « Nous souhaitons de tout notre coeur que l’Egypte réussisse à surmonter les défis de la situation économique dans les mois à venir et nous appelons la ministre de l’Emigration à organiser des réunions périodiques avec les membres de la communauté égyptienne à Washington », a déclaré Al-Daqdouqui.

Quant à Dina Radi, professeure d’économie à l’Université George Washington, elle a déclaré que l’enthousiasme des membres de la communauté égyptienne à une participation massive à l’élection présidentielle était bel et bien affiché. « Ceci vient prouver un sens profond vis-à-vis de leur responsabilité civique et la conviction ancrée que leurs voix peuvent avoir un poids. C’est l’expression d’une volonté inaliénable de façonner le destin de leur pays et de jouer un rôle effectif dans le choix de leur dirigeant », a-t-elle précisé.

Doaa Taha, adjointe du vice-président de l’Université de Harrisburg, s’est exprimée en ces termes : « Il est important pour moi et pour l’ensemble de la communauté égyptienne de se rendre à l’ambassade d’Egypte pour voter. Tous nos amis et parents ont tenu à participer aux élections, surtout à la lumière des défis que rencontre l’Etat égyptien aux niveaux interne et externe ».

Le professeur Salah Hassan, expert en économie et développement, estime, quant à lui, que les élections ne sont pas seulement une expérience démocratique mais plutôt une opportunité pour les citoyens de contribuer au façonnement de l’avenir de leur pays. « Le prochain président devra poursuivre le processus de développement économique pour bâtir une économie puissante et compétitive aux niveaux régional et international à la lumière des défis mondiaux. Il est aussi important de développer l’identité de la Nouvelle République d’une manière stratégique pour qu’elle devienne une destination privilégiée à l’attraction des investissements étrangers directs et au renforcement du développement économique », a-t-il précisé.

Quant à Tarek Abdel-Hamid, écrivain et analyste politique, il a déclaré que les Egyptiens aux Etats-Unis accordent un grand intérêt à la participation aux élections. « De nombreux Egyptiens et moi-même pensons que ce qui se passe en Egypte est un énorme essor sur la voie du développement. Nous sommes tous enthousiastes. Mais, vu que les Egyptiens sont dispersés dans les différents Etats, nombreux n’ont pas pu venir participer aux élections. Les déplacements et les grandes distances ont privé de nombreuses personnes de venir voter ».


Le personnel de l’ambassade à Washington bien formé pour assurer le déroulement effectif du scrutin.

Malgré cela, un nombre d’Egyptiens a tenu à affluer en grand nombre vers le consulat en provenance de New Jersey et des autres Etats de la côte est. Rassemblés dans des bus, ils brandissaient des drapeaux.

Au siège de l’ambassade d’Egypte à Washington, la scène était la même, à savoir un nombre considérable d’Egyptiens devant les bureaux de vote. Les Egyptiens sont arrivés dès les premières heures du début du scrutin bien que le nombre ait considérablement augmenté, même après les heures de travail. Parmi les premiers électeurs se trouvait S.E. M. Moataz Zahran, ambassadeur d’Egypte à Washington, alors que Son Excellence Ossama Abdel-Khaleq, représentant permanent de l’Egypte auprès des Nations-Unies, a également voté au consulat général à New York. La participation des personnes âgées était remarquable. De nombreux Egyptiens sont également venus accompagnés de leurs enfants qui portaient le drapeau égyptien, alors que tous scandaient avec fierté « Tahya Misr » (vive l’Egypte).

Ce fut une symbiose incomparable, avec les voix des jeunes et des plus âgés. L’interaction nationale se manifestait à chaque coin et à chaque rue. Bref, a dominé un esprit d’unité porteur de changement et d’optimisme et reflétant la volonté d’un peuple à esquisser son propre avenir.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique