Samedi, 24 février 2024
International > Monde Arabe >

Le collège de la Sainte Famille à Gaza ciblé par l'armée israélienne

Dalia Farouq , Dimanche, 03 décembre 2023

Suite à la rupture de la trêve humanitaire, l'armée israélienne lance des frappes intensives sur Gaza, incluant des zones civiles, exacerbant la crise humanitaire.

s
L'armée israélienne poursuit ses attaques à Gaza Photo : AFP

D'après  la chaîne télévisée égyptienne « Al Qahera News », le collège de la Sainte Famille à Gaza, refuge d'un grand nombre de déportés palestiniens, a été la cible de bombardements par l'armée israélienne aujourd’hui.

Ces attaques, terrestres, maritimes et aériennes, ont débuté le vendredi 1er décembre dans plusieurs secteurs isolés de Gaza, marquant la fin d'une trêve humanitaire.

La trêve, instaurée le 24 novembre et ayant duré une semaine, avait permis un échange de prisonniers palestiniens et facilité l'accès à l'aide humanitaire dans l'enclave assiégée.

Samedi 2 décembre, l'armée israélienne a déclaré avoir réalisé plus de 400 frappes sur Gaza en moins de deux jours, ciblant particulièrement la région sud de Khan Younès.

Le lendemain, un tweet officiel de l'armée indiquait la neutralisation de cinq membres du Hamas et la destruction de leurs infrastructures.

Selon l'ONU, le quart de la bande de Gaza a reçu des ordres d'évacuation israéliens avant des frappes, le samedi.

L'ONG Norwegian Refugee Council a qualifié ces ordres « sans garantie de sécurité ou de retour », de déportation de population.

Le gouvernement palestinien rapporte que les frappes israéliennes ont causé plus de 15.200 décès depuis le début du conflit, dont 70% sont des femmes et des enfants.

Plus de la moitié des habitations dans le territoire ont été détruites ou endommagées, une situation qualifiée par le chef de l'ONU de "catastrophe humanitaire monumentale".

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique