Samedi, 24 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Bonne moisson pour les jeunes haltérophiles

Mirande Youssef , Jeudi, 30 novembre 2023

Avec 10 médailles, la sélection égyptienne d’haltérophilie a réalisé de bons résultats lors de la 11e édition des Championnats du monde d’haltérophilie juniors qui se sont achevés la semaine dernière au Mexique. Bilan.

Bonne moisson pour les jeunes haltérophiles

L’équipe égyptienne d’haltérophilie a réalisé un bon résultat lors des Championnats du monde qui se sont achevés la semaine dernière à Guadalajara au Mexique. Une performance qui exprime le potentiel de ces jeunes haltérophiles qui ont raflé 10 médailles : une médaille d’or, 4 d’argent et 5 de bronze. Chez les hommes, l’auteur de la médaille d’or est Mohamed Abdel-Moneim (-81 kg) en arraché en soulevant 151 kg. Les deux médailles d’argent ont été raflées par Ali Elsayed (-61 kg) à l’épaulé-jeté et au total en soulevant 250 kg. Il a également eu une médaille de bronze en arraché en soulevant 111 kg. Chez les dames, Fatma Mohamed Sadek (87 kg) a raflé une médaille d’argent à l’épaulé-jeté en soulevant 122 kg et une médaille d’argent au total en soulevant 219 kg. Rahma Ahmed (-81 kg) a, elle, raflé 3 médailles de bronze en soulevant 111 kg à l’arraché, 122 kg à l’épaulé-jeté et 223 kg au total. Habiba Saad (45 kg) a également eu une seule médaille de bronze à l’arraché en soulevant 67 kg. En fait, l’Egypte a participé à ces Championnats avec 11 haltérophiles : 6 hommes et 5 dames. Grâce à ces médailles, l’Egypte a occupé une 13e place au tableau final. A noter que les Etats-Unis ont trôné sur le tableau final, suivis par le Mexique, en 2e, position et l’Arménie, classée 3e.

Une petite déception tout de même

Aux dires des responsables de la Fédération égyptienne d’haltérophilie, la moisson de l’Egypte est satisfaisante même s’ils s’attendaient à mieux, surtout que lors de la dernière édition, les dames ont brillé en obtenant 4 médailles d’or. Ces 4 médailles ont fait que l’Egypte a occupé la 7e place au tableau final. « Parmi les 5 dames qui ont pris part à la compétition, 3 ont raflé des médailles et 2 ont réalisé de bons classements. Cela prouve qu’ils ont démontré un très bon niveau malgré la forte compétition face à la Turquie et la Géorgie. Quant à la sélection hommes, on s’attendait à plus de médailles d’or de Mohamed Abdelmoneim, mais dans sa catégorie, la compétition était trop serrée face à l’haltérophile kazakh Yedige Yemberdi, médaillée d’or lors de l’ancienne édition des Championnats du monde », assure Alaa Kamel, directeur technique de la sélection. Il ajoute que la star de la sélection, Mohamed Hosni (-96 kg), qui était l’un des favoris pour une médaille à ces Championnats, n’a raflé aucune médaille, mais il a occupé une 5e place en arraché en soulevant 160 kg. En effet, Hosni avait remporté 3 médailles d’or aux Championnats du monde juniors du Mexique en février 2023.

Si ce résultat n’est pas à la hauteur des attentes, selon Alaa Kamel, cela ne veut pas dire que le niveau des haltérophiles n’a pas diminué. « Les haltérophiles se sont très bien préparés. Ils ont effectué un stage fermé de deux mois. Nous sommes en mesure de chercher les raisons pour travailler les points faibles », ajoute-t-il.

A noter que cette jeune équipe a été créée il y a quelques années pour former des stars qui pourraient rééditer l’exploit de l’haltérophilie égyptienne. « On travaille avec cette équipe depuis plusieurs années. Parmi cette jeune équipe, il y avait Neama Said (21 ans) qui a intégré l’équipe dames et qui a réalisé des exploits en raflant 2 médailles d’or aux Championnats du monde de Grèce en mai 2022. On a l’espoir que cette équipe réalisera de bons exploits sur la scène internationale », conclut-il.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique