Samedi, 09 décembre 2023
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Hausse des prix du carburant

Gilane Magdi , Mercredi, 08 novembre 2023

Les prix de l’essence ont augmenté cette semaine en raison de la hausse des cours mondiaux du pétrole. Celui du diesel reste inchangé.

Hausse des prix du carburant
L’augmentation des prix de l’essence est la deuxième depuis mars dernier. (Photo : Reuters)

Le comité de tarification des produits pétroliers a augmenté, le 3 novembre, les prix des trois types d’essence pour les trois mois de novembre à janvier. Selon le communiqué publié par le ministère du Pétrole, le prix du litre d’octane 80 a augmenté de 8,25 L.E. à 10 L.E., celui de l’octane 92 est passé de 10,25 L.E. à 11,50 L.E. et enfin l’octane 95 a augmenté de 11,50 L.E. à 12,50 L.E. par litre. Quant au diesel, le combustible utilisé dans les moyens de transport et le fonctionnement des usines, le comité a décidé de maintenir son prix à 8,25 L.E. le litre.

La hausse des prix d’essence est la deuxième cette année depuis mars dernier. Le comité a attribué sa décision à la hausse des prix mondiaux de l’or noir. « Le comité a pris cette décision afin de réduire l’écart entre le prix de fourniture de l’essence et celui de vente sur le marché local », selon le communiqué, ajoutant que le prix du brut Brent a dépassé 90 dollars sur les marchés mondiaux. De même, le comité a justifié le maintien du prix du diesel par la volonté de freiner la hausse des prix des moyens de transport pour les couches défavorisées. « La stabilisation du prix du diesel a été décidée malgré l’augmentation de l’écart de prix entre le coût de sa fourniture et le prix de sa vente sur le marché local, par souci du bien public, en raison de son impact sur les moyens de transport des passagers et des biens », a indiqué le communiqué, en notant que la dernière augmentation du prix du diesel sur le marché local remonte à mai 2023.

Bien que la hausse des prix du carburant ait été prévisible par les banques d’investissement en raison de l’augmentation des prix du pétrole au niveau mondial, le taux de hausse a largement dépassé leurs prévisions. En conséquence, la banque d’investissement Naeem Holding prévoit la hausse du taux d’inflation pendant les deux mois prochains. « L’inflation devrait fortement augmenter en novembre et décembre, du fait de l’augmentation des stocks des grossistes et des détaillants en tenant compte des coûts plus élevés résultant de la forte détérioration de la valeur de la livre égyptienne sur le marché parallèle », prévoit la banque dans sa note envoyée à l’Hebdo. La hausse des prix de l’essence a incité le parlementaire Mahmoud Kassem à demander aux ministres de l’Approvisionnement et du Commerce et de l’Industrie d’intensifier leurs campagnes sur les marchés et les moyens de transport pour contrôler les prix des biens et les tarifs de transport.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique