Mercredi, 17 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Abou-Treika : la fin d’une légende

Karim Farouk, Mardi, 22 octobre 2013

Suite à l’écrasante défaite contre le Ghana, le meneur de l'équipe nationale et d’Ahli, Mohamad Abou-Treika, a annoncé sa retraite pour la fin de l’année. Son rêve de jouer en Coupe du monde a été réduit en poussière.

Mohamad Abou-Treika
(Photo : Reuters)

Une page de l’histoire du football en Egypte se tourne : Mohamad Abou-Treika, perçu comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire des Pharaons, mettra un terme à sa carrière avant la fin de l’année. Le meneur de la sélection d’Egypte et d’Ahli, qui a fait le bon­heur des Egyptiens lors des 10 der­nières années, a annoncé la nouvelle après le match contre le Ghana. « Le titre de la Ligue d’Afrique, puis la Coupe du monde des clubs au Maroc et terminé : merci à tous !», a écrit le numéro 22 sur son compte Twitter. Si le ciel répond aux voeux d’Abou-Treika, Ahli remportera la finale de la Ligue d’Afrique contre Orlando Pirates (Afrique du Sud) et jouera en Coupe du monde des clubs qui se déroulera au Maroc du 11 au 21 décembre. « Je ne ferai pas de match de jubilé, ma dernière rencontre avec Ahli sera mon match de jubilé. J’aimerai que ce soit contre le Bayern Munich », espère Abou-Treika. Le champion d’Afrique affrontera le champion d’Asie et le vainqueur du match affrontera ensuite le champion d’Europe : le Bayern Munich.

Abou-Treika a fait cette annonce au lendemain de l’écrasante défaite des Pharaons contre le Ghana (6-1), à l’aller du match de barrage de qualifi­cation pour la Coupe du monde. Le talentueux meneur qui fêtera ses 35 ans le 7 novembre prochain espérait faire du Mondial au Brésil en 2014 le point culminant de sa carrière après avoir raté les éditions 2006 et 2010. Mais ce rêve est parti en poussière.

«suis réaliste, nos chances sont fortement réduites. Jouer en Coupe du monde était mon dernier rêve et maintenant, je n’ai plus de motiva­tion. Il est temps d’arrêter, mon der­nier match avec la sélection sera le retour contre le Ghana le 19 novembre si le sélectionneur me convoque. Nous allons jouer pour l’honneur », reconnaît Abou-Treika.

Les dirigeants d’Ahli ont été sur­pris par cette annonce : Abou-Treika, ayant d’abord communiqué sa décision sur Twitter sans leur en faire part préalablement. « On ne vas pas discuter ce sujet avec lui maintenant, car nous avons un match important contre le Coton Sport en Ligue d’Afrique, a dit Hadi Khachaba, membre du comité de football au sein du club avant la rencontre du dimanche. Mais c’est un joueur unique et il faudra peut-être attendre une autre génération pour en avoir un autre de la même qualité ».

Une décennie de gloire

Embauché par Ahli en janvier 2004, Abou-Treika est vite devenu la source d’inspiration des Rouges et des Pharaons. Il a remporté 21 titres pour Ahli, y compris 4 trophées de Ligue d’Afrique en plus d’une médaille de bronze au Mondial des clubs en 2006. Au long d’une glo­rieuse carrière internationale avec 98 sélections A et 38 buts, le « magi­cien », comme il est surnommé en Egypte, a mené le Onze national à 2 titres de Coupe d’Afrique des Nations en 2006 et 2008. Il a aussi accompagné l’équipe en Angola en 2010, mais a été exclu de la liste finale en raison de blessures.

Passeur, buteur et doté d’une excellente perception du jeu, Abou-Treika a été l’icône de sa génération. Ses nombreux buts ont marqué l’his­toire d’Ahli et de la sélection. Le penalty vainqueur contre la Côte d’Ivoire en finale de la CAN 2006 (0-0, 4-3 t.a.b.), l’unique but de la finale de la CAN 2008 contre le Cameroun (1-0), l’excellente frappe d’Ahli en finale de la Ligue d’Afrique contre le Sfaxien en Tunisie (1-0) et le but de la victoire contre le Club America (2-1) du Mexique ont créé sa légende. Il a été surnommé par la presse étrangère « The Smiling Assassin » (assassin souriant) en rai­son de ces deux atouts : buts et sou­rires. Abou-Treika est aussi béni par l’humilité et le respect qui sont la base de son énorme popularité.

Il est perçu comme le successeur légitime d’une série de grands joueurs égyptiens tels Hussein Hégazi, Saleh Sélim, Hassan Chéhata et Mahmoud Al-Khatib. Il a été nommé par la Confédération Africaine de Football (CAF) meilleur joueur évoluant en Afrique en 2006, 2008 et 2012. Son palmarès comprend d’autres nom­breux records et titres qui dépassent même ceux de nombreux clubs.

La Coupe du monde des clubs en Allemagne, on l’espère pour lui, sera donc sa dernière grande compétition et la dernière occasion de voir ce génie caresser le ballon. Adieu donc Abou-Treika,

Focus

Né le 7 novembre 1978.

Taille : 185 cm.

Poste : milieu.

Clubs : Ahli (janvier 2004 - ), Bani Yas, Emirats arabes unis (janvier 2013 - juin 2013), Tersana (1997 - janvier 2004).

Sélections : 98 sélections, 38 buts.

Première sélection : Egypte-Estonie 3-3, 19 mars 2001 (amical).

Palmarès

Egypte

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en 2006 et 2008.

Médaille d’or des Jeux panarabes en 2007.

Ahli

4 titres de Ligue d’Afrique en 2005, 2006, 2008 et 2012.

7 titres de championnats.

2 titres de Coupe d’Egypte.

3 titres de Supercoupe d’Afrique.

5 titres de Supercoupe d’Egypte.

Médaille de bronze de la Coupe du monde des clubs en 2006.

Bani Yas

Vainqueur de la Coupe du Golfe en 2013.

Distinctions

Meilleur joueur africain évoluant en Afrique en 2006, 2008 et 2012.

Finaliste pour le titre de meilleur joueur africain en 2006.

Deuxième au classement pour le titre de meilleur joueur africain en 2008.

Meilleur joueur des compétitions afri­caines interclubs en 2006.

Meilleur buteur de la CAN 2008 (4 buts).

Meilleur buteur de la Coupe du monde des clubs 2006 (3 buts).

Meilleur buteur égyptien de l'histoire en qualification du Mondial (14 buts).

Meilleur buteur en compétition africaine en 2006 (8 buts).

Meilleur buteur du Championnat national en 2006 (18 buts).

7e meilleur buteur de l’histoire du Championnat égyptien avec 106 buts.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique