Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

Nawaz Sharif aux Etats-Unis pour parler antiterrorisme

Maha Al-Cherbini avec agences, Mardi, 22 octobre 2013

Le premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, est aux Etats-Unis pour une visite officielle de 4 jours, où il s’est entretenu dimanche avec le secrétaire d’Etat, John Kerry, avant de rencontrer ce mercredi le président Barack Obama.

Nawaz

« La relation avec Islamabad ne pourrait être plus importante », a affirmé John Kerry en recevant Sharif. Il s’agit de la première visite officielle d’un premier ministre pakistanais à Washington depuis l’arrivée à la Maison Blanche de Barack Obama en 2009. Lors de cette rencontre, les deux responsables ont débattu de la paix en Afghanistan, les tirs de drones américains au Pakistan et la collaboration économique entre ces deux pays aux relations tor­tueuses. Premier ministre à deux reprises dans les années 1990, Sharif a multiplié les signes de détente avec les Etats-Unis, au moment où les deux pays veulent s’assurer d’un Afghanistan stable après le retrait de l’Otan fin 2014. Dimanche, l’Administration américaine a affirmé à Nawaz Sharif vouloir reprendre son aide antiterroriste à Islamabad, qui était quasiment interrompue depuis le raid contre Oussama Ben Laden en 2011.

Le but de cette aide est d’appuyer les forces armées pakistanaises dans leur lutte contre les talibans et Al-Qaëda. Le Pakistan, allié de Washington dans sa guerre contre le terrorisme, est considéré comme un acteur-clé dans la solution de la crise afghane. Prouvant sa bonne volonté, le Pakistan a récemment libéré des talibans afghans écroués chez lui. Mais cette mesure n’a pas eu d’impact, du moins pour le moment. Outre l’Afghanistan, la question épineuse des tirs de drones américains en sol pakistanais est une grave épine dans les relations pakis­tano-américaines. Aux yeux du Pakistan, ces opérations violent sa souveraineté, alors que, pour les Américains, il s’agit d’un élé­ment fondamental du combat contre l’extré­misme islamiste armé à la frontière afghano-pakistanaise. Très tendues depuis des années, les relations entre le Pakistan et les Etats-Unis ont empiré en 2011 après le raid d’un commando américain qui a mené à l’élimina­tion de Ben Laden

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique