Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Huit mesures pour soutenir les citoyens

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 20 septembre 2023

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a annoncé cette semaine un bouquet de mesures économiques, dont l’augmentation du salaire minimum et du seuil d’exonération fiscale. Objectif : alléger les pressions financières sur les citoyens.

Huit mesures pour soutenir les citoyens
Le budget destiné à ces nouvelles mesures est estimé à 60 milliards de L.E.

En visite le 16 septembre au gouvernorat de Béni-Soueif, le président Abdel-Fattah Al-Sissi a inauguré, via vidéoconférence, un certain nombre de projets de développement qui s’inscrivent dans le cadre de l’initiative présidentielle Hayah Karima (vie décente). Le président a également fait une tournée dans le gouvernorat et s’est entretenu avec ses habitants, ceux du village Sods Al- Omaraa et a présenté ses condoléances aux familles des Egyptiens qui ont perdu leur vie à la suite de l’ouragan en Libye.

Dans son discours lancé à cette occasion, le président a annoncé plusieurs décisions importantes dans l’objectif d’alléger le fardeau financier sur les citoyens. « Je suis pleinement conscient des souffrances auxquelles la famille égyptienne est confrontée, face aux fardeaux de la vie résultant des effets économiques négatifs de la crise mondiale complexe laissée par la pandémie de Covid-19, et doublée par la guerre russo-ukrainienne. Je vous assure que nous n’avons ménagé aucun effort pour contenir ces effets négatifs, avec nos capacités. Sans nos préparatifs préalables et des mesures économiques efficaces, les effets de cette crise auraient été multipliés », a affirmé le président.

C’est dans ce cadre que le président a décidé d’augmenter le salaire minimum des employés du secteur public pour passer de 3 500 L.E. à 4 000 L.E. Il a également décidé de lever le seuil annuel d’exonération fiscale de 25 %, passant de 36 000 L.E. à 45 000 L.E. pour tous les employés de l’appareil administratif de l’Etat, des organismes économiques, des entreprises du secteur commercial et du secteur public. Les mesures comprennent également l’augmentation de l’allocation exceptionnelle du coût de vie de 300 L.E. à 600 L.E. pour tous les employés de l’Etat dans le secteur public. Une autre mesure consistait à augmenter de 15 % le nombre de bénéficiaires de Takafol et Karama, pour un total de 5 millions de familles. En outre, l’allocation exceptionnelle destinée aux retraités passera de 300 à 600 L.E., 11 millions de citoyens en bénéficieront. Une autre décision importante pour les agriculteurs dans le cadre de l’initiative lancée début janvier 2022 : le président a ordonné d’exonérer les défaillants du paiement des intérêts et des amendes pour retard de paiement des échéances de l’Autorité des projets de reconstruction et de développement agricoles jusqu’à la fin 2024. Il y a également l’application urgente de l’augmentation de la prime des journalistes membres du syndicat, conformément aux allocations correspondantes du budget général de l’Etat.

Timing important

Le professeur des sciences politiques à l’Université du Caire, Hassan Salama, explique que cette gamme de décisions de protection sociale intervient à un moment très important afin d’alléger le fardeau du citoyen égyptien et de réduire le fardeau de la vie, à la lumière des conditions économiques que connaît le pays et de la hausse des prix résultant de l’augmentation des taux d’inflation résultant de la crise économique mondiale. Il rappelle que « ces décisions arrivent à un moment très délicat pour les Egyptiens durement touchés par une vague d’inflation », explique-t-il, ajoutant : « Ces décisions mettent en valeur le souci du président Sissi d’alléger le fardeau des citoyens ».

A souligner que depuis février 2022, la livre égyptienne a perdu près de 50 % de sa valeur par rapport au dollar américain. Ce qui pousse le gouvernement à prendre certaines mesures compensatoires. Par exemple, le gouvernement a annoncé que le budget des subventions et des réseaux de protection sociale passerait de 358,4 milliards de L.E. pour l’exercice 2022- 2023 à 529,7 milliards de L.E., marquant une augmentation de 48,8 %.

Plusieurs actions depuis 2022

Le ministre des Finances, Mohamad Maeit, a fait savoir que depuis avril 2022, quatre augmentations des salaires et des retraites avaient été appliquées. « Cela reflète la volonté des dirigeants politiques de réduire autant que possible le fardeau pesant sur les citoyens », a affirmé le ministre qui a souligné que l’application de ce nouveau programme de protection sociale signalé par le président Abdel-Fattah Al-Sissi est estimé à environ 60 milliards de L.E. Il a assuré que toutes les directives du président seront soumises au Conseil des députés après la reprise de ses réunions en octobre prochain pour son entrée en vigueur immédiate à partir du 1er octobre. L’expert économique Alaa Ali, membre du comité économique au Dialogue national, affirme que l’intérêt accordé aux programmes de protection sociale offerts aux citoyens pour la 5e fois contribue à améliorer les revenus financiers, en particulier à la lumière de la forte inflation à laquelle le pays est confronté. Il explique : « Le budget général de l’Etat ne renferme pas ces obligations, mais vu les circonstances difficiles, le président essaye d’intervenir autant que possible pour améliorer les conditions de vie des catégories les plus affectées par l’inflation ». Et d’ajouter : « L’augmentation du plafond d’exonération fiscale est l’une des décisions les plus importantes, car la déduction fiscale sur le salaire devient moindre, ce qui permet au citoyen de bénéficier de l’augmentation ». Il conclut : « La période à venir verra une diminution des taux d’inflation, en particulier avec l’adhésion de l’Egypte au groupe BRICS, dont la mise en oeuvre commencera à partir de janvier 2024, ouvrant la porte devant les transactions commerciales en monnaie locale entre l’Egypte et les pays du bloc. Ce qui contribuera à la fourniture de biens, de céréales, des produits stratégiques à des prix réduits, et cela se reflète dans la réduction des coûts de production et réduira sans aucun doute les prix sur le marché ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique