Dimanche, 19 mai 2024
Dossier > Coton égyptien >

L’usine de filature 4, fleuron de la nouvelle stratégie

Vendredi, 22 septembre 2023

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie nationale de restructuration de l’industrie du textile et en préparation à l’inauguration de nouvelles usines, le ministre du Secteur des Affaires a indiqué que la rénovation du secteur consiste à « fournir le coton nécessaire au fonctionnement des usines.

L’usine de filature 4, fleuron de la nouvelle stratégie

Ce projet global consiste à élargir la superficie de terrain de coton pour assurer sa récolte et réactiver à nouveau le commerce et la promotion du coton pour regagner sa part de marché déjà perdue il y a quelques années. Le champ est ouvert au partenariat du secteur privé ». Le ministre a fait cette déclaration lors d’une tournée d’inspection de l’usine de filature 4, située à de Mahalla. C’est la première usine qui verra son lancement officiel début 2024. L’inauguration des autres usines dans le reste des gouvernorats se poursuivra selon le plan gouvernemental qui n’a pas encore été dévoilé.

Selon lui, la nouvelle usine produira 15 tonnes de fil par jour qui serviront de matière première locale pour couvrir les besoins des usines de production. Cette production de filature vise à entrer en concurrence sur le marché mondial et récupérer sa part du marché qu’elle occupait auparavant.

Mansour Abdel-Ghani, le porte-parole du ministère des Affaires, a expliqué que la superficie de l’usine de filature 4 est de 24 635 mètres carrés et que le plan de formation des cadres humains est en cours de réhabilitation pour faire fonctionner les nouvelles usines. Il souligne le rôle du plan de développement global, ainsi que la refonte, la planification et la révision des travaux destinés à accroître l’efficacité des zones environnantes. Le ministre Mahmoud Esmat a confirmé pour sa part que le développement et la modernisation n’étaient pas à l’ordre du jour de cette industrie stratégique depuis sa création en Egypte, sauf à l’époque du président Abdel-Fattah Al-Sissi, dans le cadre de la vision de la Nouvelle république, basée sur la modernisation, le développement et la localisation de la technologie, afin d’offrir une vie décente aux citoyens. Selon Mohamed Al-Bahei, membre du conseil d’administration de la Fédération égyptienne des industries, cette stratégie vise à accroître les flux de devises et à remplacer les importations de fils compacts de l’étranger par des fils fins. A cette fin, des expéditions d’essai ont été effectuées dans divers pays comme la Turquie, l’Allemagne, le Portugal et l’Arabie saoudite.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique