Mercredi, 17 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Santé >

Amir Anwar Zakhary : Il ne faut pas en faire trop, y aller de manière progressive

Chérif Albert, Lundi, 21 août 2023

Faire du sport c’est bénéfique, à condition de respecter certaines règles. Le docteur Amir Anwar Zakhary, membre de la Société européenne de cardiologie, nous parle des précautions à prendre.

Amir Anwar Zakhary

Al-Ahram Hebdo : Au début, pouvezvous nous parler des avantages de la pratique du sport pour la santé cardiovasculaire ?

Dr Amir Anwar Zakhary : A l’adage « un esprit sain habite un corps sain », j’aimerais ajouter qu’un corps sain doit avoir un coeur sain. Celui-ci étant la pompe qui propulse le sang dans tous les organes et assure l’alimentation en oxygène du corps entier. Une bonne pratique du sport améliore cette fonction du coeur et assure une meilleure alimentation du corps en oxygène.

— Comment, en faisant du sport, peut-on connaître la limite à ne pas dépasser ? Cette limite est-elle la même pour tous ?

— La pratique du sport doit s’adapter à l’âge de la personne et à son état de santé. La formule à appliquer est simple : la Fréquence Cardiaque Maximale Théorique (FCMT) est égale à 220 moins l’âge. Par exemple, un homme (ou une femme) de 40 ans aura une FCMT de 180. Dans la pratique, il ne faut pas dépasser 90 %, voire 80 % de ce chiffre, surtout lorsqu’on débute une pratique sportive. Et là, il est important de souligner qu’il ne faut pas en faire trop et qu’il faut y aller de manière progressive. Avec la pratique, pourvu qu’elle soit régulière, on mettra plus de temps pour atteindre notre FCMT, 15 minutes au lieu de 10 par exemple, c’est un bon indice qu’on a gagné en performance physique.

— Existe-t-il des mises en garde concernant la pratique du sport pour certains groupes d’âge ou certaines conditions médicales ?

— Il y a, bien sûr, des considérations à respecter pour les personnes souffrant de maladies cardiaques, de diabète, d’hypertension, d’un taux de cholestérol élevé, de troubles respiratoires, de troubles de la thyroïde, etc. Une personne cardiaque, par exemple, peut ne pratiquer que la marche, sans atteindre la fatigue, c’est très bénéfique pour la santé du coeur et c’est beaucoup mieux que de renoncer à tout exercice.


Les sports « dynamiques » favorisent une bonne circulation sanguine.

— Comment choisir l’activité sportive adéquate ?

— De manière générale, les sports qui bénéficient le plus au coeur et à la circulation sanguine sont les sports dits « dynamiques » comme la marche, le jogging, la natation, par opposition aux sports « statiques » comme les poids et haltères ou la musculation.

— Y a-t-il des tests à passer avant d’entamer une activité sportive ?

— Pour une personne âgée de 50 ans et plus et qui souhaite se mettre au sport, il est à conseiller de se faire examiner par un médecin cardiologue, celui-ci peut prescrire un électrocardiogramme (ECG), une échographie du coeur, ou même un ECG réalisé au cours d’un effort. Cela permet au médecin de vérifier sa fréquence et son rythme cardiaques, ainsi que le fonctionnement de son muscle cardiaque, afin de lui conseiller une activité sportive adaptée à sa condition.

— Jugez-vous important la présence d’un médecin spécialiste dans les salles de gym ?

— Bien sûr, la présence dans une salle de gym d’un spécialiste de médecine sportive ou d’un physiothérapeute est très importante. C’est ce spécialiste qui va accompagner les novices et les mettre sur la bonne voie pour optimiser leur pratique sportive sans leur faire prendre de risque.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique