Mercredi, 17 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Santé >

Quand le mauvais temps menace la santé

Chérif Albert, Lundi, 19 juin 2023

Les tempêtes de sable (comme celles qui se sont abattues dernièrement sur le Moyen-Orient) représentent un risque grave pour la santé, affirment les experts de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM). Focus.

Quand le mauvais temps menace la santé
Le Caire masqué par la poussière lors d’une tempête de sable le 1er juin. (Photo : AFP)

Dans la capitale égyptienne, le ciel s’est soudainement assombri quand une tempête de sable charriant d’immenses volutes orange s’est abattue sur la ville tentaculaire. Deux ports de la mer Rouge, le long du Canal de Suez, ont en outre été fermés jeudi, les rafales de vent atteignant plus de 50 km par heure et les vagues plus de 4 mètres, selon un communiqué de l’Autorité en charge du passage maritime. Le ministère de la Santé a conseillé aux habitants de porter des masques et de limiter leurs sorties.

Selon l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), les tempêtes de sable ont un impact négatif sur l’environnement, la santé et l’économie. L’agence onusienne a mis en garde contre les « risques graves » posés par la poussière en suspension dans l’air.

Les fines particules de poussière peuvent causer des problèmes de santé tels que l’asthme et les maladies cardiovasculaires, et également propager des bactéries et des virus, ainsi que des pesticides et d’autres toxines. « La taille des particules de poussière est un déterminant-clé du danger potentiel pour la santé humaine », selon l’OMM. Les petites particules pouvant être inférieures à 10 micromètres peuvent souvent être piégées dans le nez, la bouche et les voies respiratoires supérieures et, par conséquent, elles sont associées à des troubles respiratoires tels que l’asthme et la pneumonie. Les plus à risque sont les plus âgés et les plus jeunes, ainsi que ceux aux prises avec des problèmes respiratoires et cardiaques.

Selon les conditions météorologiques et climatiques, la poussière de sable peut rester dans l’atmosphère pendant plusieurs jours et parcourir de grandes distances, ramassant parfois des bactéries, du pollen, des champignons et des virus. Même si les particules de sable sont moins toxiques que les particules produites par la combustion, leur extrême densité lors des tempêtes entraîne une augmentation assez importante de la mortalité cardio-respiratoire, notamment chez les plus vulnérables.

Selon certains scientifiques, la fréquence et l’intensité des tempêtes de sable pourraient s’aggraver en raison du changement climatique. Avec la hausse des températures mondiales, il est très probable que de plus en plus de régions deviendront plus sèches, un facteur qui peut augmenter les tempêtes de sable.

Eviter de sortir de chez soi est l’instruction de base contre les tempêtes de sable. A l’extérieur, il s’agit de se couvrir au maximum le visage avec notamment un masque conçu pour filtrer les petites particules ou un bout de tissu humidifié autour du nez et de la bouche.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique