Samedi, 09 décembre 2023
Al-Ahram Hebdo > Santé >

L’autre méfait du tabac

Chérif Albert, Lundi, 12 juin 2023

La culture du tabac réduit considérablement les espaces réservés aux cultures maraîchères. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) tire la sonnette d’alarme.

L’autre méfait du tabac

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac (31 mai), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) souhaite aider un nombre croissant de cultivateurs de tabac à changer de culture, afin de renforcer la sécurité alimentaire des populations les plus pauvres, notamment d’Afrique et d’Amérique latine.

Accusant l’industrie du tabac de piéger les agriculteurs dans un cercle vicieux d’endettement, l’OMS et ses partenaires onusiens ont mis en place un programme de microcrédits pour aider les paysans à payer leurs dettes auprès de l’industrie du tabac et à changer de culture.

Au-delà de ses effets sur la santé, la culture du tabac pose un problème pour la sécurité alimentaire, selon l’OMS. L’organisation est d’autant plus inquiète que, selon elle, les compagnies de tabac s’implantent de plus en plus en Afrique, avec une augmentation de près de 20 % des plantations de tabac sur l’ensemble du continent depuis 2005. « Un nombre record de 349 millions de personnes souffrent d’une insécurité alimentaire aiguë. Parallèlement, 3,2 millions d’hectares de terres dans 124 pays sont utilisés pour cultiver le tabac », a dénoncé le Dr Ruediger Krech, directeur du département Promotion de la santé à l’OMS.

Ce programme a été lancé, avec le feu vert des autorités, au Kenya, où 2 040 paysans ont pu être aidés en un an, et devrait soutenir d’ici la fin de 2024 quelque 5 000 personnes, dont 4 000 au Kenya et 1 000 en Zambie.

Quelques chiffres-clés

Le tabac est la première cause évitable de mortalité : une personne meurt toutes les quatre secondes dans le monde à cause de la cigarette. Cancers, en particulier du poumon, infarctus, AVC et troubles respiratoires sont les principales maladies associées au tabac.

La proportion de fumeurs est globalement en baisse depuis plusieurs années grâce aux mesures anti-tabac des Etats, comme les hausses de taxes, et aussi à l’émergence récente de la cigarette électronique. Un tiers de la population mondiale de plus de 15 ans fumait en 2000, cette proportion est aujourd’hui tombée à près de 20 %.

Sur une population de 8 milliards d’humains, les fumeurs sont estimés à plus d’un milliard, dont 80 % vivent dans des pays à revenus faibles ou moyens. En Afrique et au Moyen-Orient, la tabagie recule peu, et dans certains cas progresse, comme en Egypte, au Liban ou en Iraq.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique