Dimanche, 16 juin 2024
Dossier > RDPC >

Nardos Bekele-Thomas : L'AUDA-NEPAD est fermement engagée en faveur de la paix, de la sécurité et du développement durable en Afrique

Racha Darwich , Samedi, 10 juin 2023

La directrice de l’Agence pour le développement de l’Union africaine (AUDA-NEPAD), Nardos Bekele-Thomas, revient sur les enjeux du deuxième atelier de la Révision de la politique de reconstruction et de développement post-conflit, ainsi que sur le rôle de l’agence.

Nardos Bekele-Thomas

Al-Ahram Hebdo : Quels sont les enjeux du deuxième atelier de la Révision de la politique de reconstruction et de développement post-conflit (RDPC) ?

Nardos Bekele-Thomas : Ce deuxième atelier de la Révision de la RDPC sert à ajuster la politique de l’Union Africaine (UA) aux conflits actuels et aux risques émergents, ainsi qu’à renforcer l’alignement opérationnel entre les parties prenantes, afin de consolider la mise en oeuvre de l’approche Nexus Humanitaire-Développement-Paix.

— Quelle est l’importance de son organisation dans les circonstances actuelles ?

— La tenue de l’atelier a eu lieu dans le cadre de la présidence de la République arabe d’Egypte du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement de l’AUDA-NEPAD (HGSOC), pour la revitalisation et la mise en oeuvre de la RDPC (Assemblée/UA/déc.729(XXXII)), et conformément à la décision de l’Assemblée/UA/déc.842(XXXVI) qui a demandé à la Commission de l’UA de finaliser la Révision de la Politique sur la RDPC en 2023. L’atelier a réuni les parties prenantes et les partenaires concernés par la conception, la planification, la mise en oeuvre et le financement des activités de la RDPC et de consolidation de la paix en Afrique, notamment la Commission de l’UA, les Communautés économiques régionales et les Mécanismes (CER/MEC), l’Organisation des Nations-Unies (ONU), les institutions financières africaines et internationales, ainsi que les groupes de réflexion et les organisations de la société civile. L’atelier a permis la mise en oeuvre d’une plateforme d’échanges et de travail collectif afin d’adapter sa mise en oeuvre aux conflits actuels et aux risques pour la stabilité de l’Afrique.

— Quels sont ses principaux résultats ?

— Les rendements importants de l’atelier sont la révision de la politique sur la prévention et la gestion des conflits, la reconstruction et le développement post-conflit avec de nouveaux amendements apportés par les Etats membres, ainsi que l’accroissement du champ d’activités de la politique RDPC afin de l’adapter aux risques et contextes émergents et d’accroître les capacités de prévention de conflits.

— C’est la première fois que l’AUDA-NEPAD participe à cet atelier. Or, l’une des missions de cette agence est de promouvoir les actions en faveur du développement post-conflit. Qu’est-ce que l’AUDA-NEPAD a pu réaliser dans ce contexte ?

— L’AUDA-NEPAD est le bras d’exécution du développement de l’UA et donc, sa participation à l’atelier est indispensable afin de mettre en action les décisions. L’AUDA-NEPAD a toujours oeuvré en faveur du développement post-conflit, mais il a surtout oeuvré à catalyser le développement durable en Afrique en mettant en oeuvre des programmes et des projets concrets dans les principaux axes de développement afin de prévenir les instabilités socio-économiques qui bien souvent nourrissent les conflits. L’engagement de l’AUDA-NEPAD à soutenir les efforts de paix et de sécurité est indéfectible et collabore étroitement avec les parties prenantes locales, régionales et internationales.

— Quels sont les principaux obstacles à la réalisation de cet objectif ?

— Les principaux obstacles à la réalisation de la politique de l’UA sont la persistance et la complexité des conflits armés sur le continent africain qui représentent un défi majeur pour la réalisation des objectifs de prévention et de gestion des conflits de l’UA. D’autres obstacles existent comme les ressources limitées, les différents défis politiques, la coordination insuffisante, le manque d’infrastructure ... Ces défis soulignent l’importance de renforcer les capacités, la coordination et l’engagement des acteurs impliqués dans la prévention et la gestion des conflits, ainsi que la reconstruction post-conflit en Afrique afin de surmonter les obstacles et promouvoir la paix, la stabilité et le développement durable sur le continent.

— Quels sont les principaux axes de développement adoptés par l’AUDA-NEPAD afin de prévenir les conflits ?

— L’AUDA-NEPAD a conçu un programme de développement socio-économique dans les Etats post-conflit. Il s’agit d’un triple lien entre la paix, la sécurité et le développement qui vise à promouvoir la reconstruction et le développement durable des pays touchés par des conflits en mettant l’accent sur le lien étroit entre ces trois composantes. Ce programme s’articule autour du concept de « triple Nexus », qui reconnaît que la paix et la sécurité sont des pré-requis essentiels pour le développement durable et met l’accent sur ces trois domaines-clés. Il s’agit en premier lieu de la consolidation de la paix : le programme soutient les efforts de consolidation de la paix dans les Etats post-conflit en favorisant le dialogue, la réconciliation, ainsi que la réintégration des acteurs impliqués dans le conflit. Il vise à renforcer les mécanismes de prévention des conflits et à promouvoir la résolution pacifique des différends. La prévention de conflit étant cruciale, elle requiert des mesures adaptées visant à prévenir des hostilités et à promouvoir la paix durable. Elle demande également des capacités locales et régionales renforcées dans la prévention des conflits. Vient ensuite la sécurité : le programme cherche à renforcer la sécurité et la stabilité dans les Etats post-conflit en soutenant la réforme du secteur de la sécurité, y compris le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des combattants. De plus, il encourage la mise en place de systèmes de justice et de gouvernance solides afin de garantir l’Etat de droit et de respect des droits. Et, enfin, le développement socio-économique : le programme vise à promouvoir le développement socio-économique dans les Etats post-conflit en soutenant la relance économique, la reconstruction des infrastructures, l’accès aux services sociaux de base tels que l’éducation et la santé, et la création d’opportunités d’emploi durable. Il met l’accent sur l’autonomisation des communautés locales et la réduction des inégalités pour favoriser une croissance inclusive. En intégrant ces trois dimensions, le programme de l’AUDA-NEPAD sur le développement socio-économique dans les Etats post-conflit oeuvre pour la paix, la sécurité et la stabilité à travers le développement durable. Il s’appuie sur un partenariat intelligent avec toutes les parties prenantes.

— Quel rôle joue l'Egypte dans ce contexte dans le cadre de la présidence de l'Egypte pour AUDA-NEPAD ?

— Dans sa capacité de Champion de l’Union africaine pour la Reconstruction et le Développement Post-Conflit , l’Egypte joue un rôle actif dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité dans le continent. Cela inclut, l'hébergement par l'Égypte du Centre de l'Union africaine pour la Reconstruction et le Développement Post-Conflit (RDPC), démontrant ainsi son engagement à soutenir les efforts de reconstruction et de développement post-conflits en Afrique. Le Centre sert d’agence technique spécialisée de l’UA et soutient la mise en œuvre, le suivi, et l'évaluation du Cadre d’action et programmes de RDPC dans les pays en reconstruction.

Par ailleurs et comme vous le savez, l’Egypte préside le Comite d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement de AUDA-NEPAD (HSGOC) pour la période 2023-2025. Les priorités de la présidence égyptienne étants de développer l’infrastructure ; intensifier la mobilisation des ressources financières pour le développement ; l’industrialisation ; et la mise en œuvre de la ZLECAf. Ces priorités reflètent l’approche holistique et l’interdépendance du triple lien nexus développement, humanitaire, paix. L'Égypte souligne l'importance de la paix et de la sécurité dans la réalisation du développement durable. Le pays soutient activement les efforts et les activités de consolidation de la paix visant à résoudre les conflits et à promouvoir la stabilité en Afrique.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique