Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Egypte-Oman : Nouvelle étape dans les relations

Chaïmaa Abdel-Hamid, Jeudi, 25 mai 2023

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu, cette semaine au Caire, le sultan Haïtham bin Tareq d’Oman, en visite de deux jours en Egypte. Au centre des discussions : la coopération bilatérale et les dossiers régionaux.

Egypte-Oman : Nouvelle étape dans les relations
Sissi et Haïtham bin Tareq ont échangé les plus hautes décorations en célébration de cette visite historique

A l’invitation du président Abdel-Fattah Al-Sissi, le sultan d’Oman, Haïtham bin Tareq, est arrivé au Caire à la tête d’une délégation de haut niveau pour une visite de deux jours, la première depuis son accession au pouvoir en 2020. Les deux dirigeants ont évoqué des questions régionales dans le cadre de leur volonté de rétablir la sécurité et la stabilité dans la région, qui fait face à d’énormes défis, selon un communiqué de la présidence de la République.

Le président Sissi a salué les relations historiques et amicales entre l’Egypte et Oman, affirmant que les relations entre les deux pays ont toujours été basées sur la solidarité et la coopération face aux crises et aux défis « L’Egypte souhaite renforcer ses relations avec Oman d’une manière qui serve les intérêts des deux peuples, des deux pays et du monde arabe », a déclaré le président Abdel-Fattah Al-Sissi. Pour sa part, le sultan bin Tareq a exprimé sa volonté de développer les relations au cours de la période à venir, soulignant la nécessité de poursuivre les consultations entre l’Egypte et Oman sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. « L’Egypte est une profondeur stratégique et culturelle pour l’ensemble du monde arabe et un pilier de la sécurité et de la stabilité dans la région », a déclaré le sultan bin Tareq.

Les deux dirigeants ont fait part de leur volonté de développer le commerce entre l’Egypte et Oman. Ils ont également évoqué les moyens d’échanger les expertises pour moderniser leurs institutions.

Booster les relations économiques

En marge du Forum des affaires égypto-omanais tenu durant la deuxième journée de la visite, un accord a été signé visant à éliminer la double imposition en matière d’impôts sur le revenu et la fraude fiscale, ainsi qu’un mémorandum d’entente sur la coopération en matière de développement financier. Soulignant l’importance de cet accord, Ahmad Réda, vice-président du Conseil des affaires égypto-omanais, a déclaré que celui-ci « vise à faire bénéficier les entreprises égyptiennes et omanaises des niveaux de rapprochement entre les deux pays ».

Les échanges entre les deux pays ont connu un essor important depuis la visite du président Sissi à Oman en 2020. Selon les données publiées par l’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS), les échanges commerciaux entre l’Egypte et Oman se sont élevés à 1,1 milliard de dollars en 2022 contre 650,8 millions de dollars en 2021, soit une augmentation de 64,6 %.

Le volume des exportations égyptiennes vers Oman s’est élevé à 202,1 millions de dollars en 2022 contre 163,3 millions de dollars en 2021, soit une augmentation de 23,7 %. Parallèlement, le volume des importations égyptiennes en provenance d’Oman s’est élevé à 869,3 millions de dollars en 2022 contre 487,5 millions de dollars en 2021, avec une augmentation de 78,3 %.

Convergence de vues

Selon les spécialistes, le souci des deux pays d’échanger les vues sur les questions d’intérêt commun se reflète dans les réunions de haut niveau entre les dirigeants et les hauts responsables et se manifeste dans les contacts continus entre le président Sissi et Sa Majesté le sultan. « L’Egypte et Oman convergent sur nombre de questions, notamment la lutte contre le terrorisme et la sauvegarde de la paix et de la sécurité internationales », explique Ahmed Sayed Ahmed, spécialiste des relations internationales au Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram. Il ajoute : « La visite du sultan Haïtham est le début d’un nouvel élan dans les relations entre les deux pays, surtout qu’elle a témoigné de la conclusion d’un nombre d’accords économiques entre les deux pays dans des domaines vitaux ».

Pour sa part, Ahmed Eleiba, chercheur au CEPS d’Al-Ahram, affirme que les relations égypto-omanaises sont parmi les plus stables dans le monde arabe, soulignant que les deux pays ont un poids régional très important et sont parmi les principaux piliers de la sécurité nationale arabe. « Les politiques égypto-omanaises sont compatibles dans le respect du droit international et la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, ainsi que le règlement des crises et des conflits par des moyens pacifiques. L’Egypte et Oman ont joué un rôle actif en se posant comme médiateurs dans les crises internationales et régionales », affirme Eleiba. Et d’ajouter : « Sur le plan international, les deux pays adoptent des politiques neutres et suivent la ligne de non-alignement vis-à-vis de la polarisation internationale actuelle. Le Caire et Mascate sont partisans d’une politique de neutralité positive », conclut-il.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique