Lundi, 22 avril 2024
Dossier > Iraq >

Le Musée de Bagdad fête son centenaire

Dalia Farouq , Mercredi, 22 mars 2023

Le Musée national de l’Iraq à Bagdad fête son centenaire qui coïncide avec le 20e anniversaire de l’invasion de l’Iraq.

Le Musée de Bagdad fête son centenaire

Ce musée, qui abrite l’une des plus importantes collections archéologiques du monde relatant plus de 7000 ans d’histoire, a beaucoup souffert à partir de 2003. En effet, ce musée a été terriblement pillé lors de l’invasion américaine. Il a été exposé au plus grand vol d’antiquités de l’histoire moderne. Des réseaux criminels organisés avaient profité de l’intervention américaine et du chaos pour piller les musées iraqiens en 2003, dont celui de Bagdad où 15000 pièces ont été volées d’une collection totale de 22000 pièces. Environ 8 000 pièces ont été restituées à ce jour. « Nous recherchons toujours des milliers de pièces sur les marchés et dans les ventes aux enchères. Les pièces que nous avons récupérées étaient les plus importantes », avait déclaré Qais Hussein Rachid, vice-ministre iraqien du Tourisme et des Antiquités, lors de l’inauguration du musée. Ce n’est qu’en mars 2022 que ce musée a officiellement rouvert ses portes aux visiteurs, après 12 ans de fermeture et d’efforts acharnés qui ont permis de récupérer près d’un tiers des pièces volées. D’importantes pièces ont été restituées comme la statue du roi assyrien Sergon II et le célèbre tableau de la femme d’Al-Warqaa qui date de 3100 av. J.-C.

Ce n’est pas seulement le Musée national qui a souffert au cours de ces deux dernières décennies. En fait, l’Iraq compte actuellement 15 musées qui racontent l’histoire de la civilisation mésopotamienne, dont 5 seulement sont en service et reçoivent les visiteurs. D’autres musées ont été complètement démolis et ont disparu, comme celui de Tikrit au nord de l’Iraq. « Nous adhérons à notre identité archéologique héritée de nos ancêtres à travers des milliers d’années de civilisation mésopotamienne. Nous tenons à préserver et à restaurer ce qui a été perdu de notre patrimoine, ce qui représente pour nous une mission sacrée à laquelle nous ne pouvons pas nous attarder », a souligné le premier ministre iraqien, Mohamad Chia Al-Soudani, lors de la célébration du centenaire du Musée national de l’Iraq.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique