Dimanche, 23 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Escales >

Le freelance, une alternative de plus en plus populaire

Samar Al-Gamal , Lundi, 27 mars 2023

Le travail indépendant en ligne connaît une croissance exponentielle, avec davantage de travailleurs optant pour cette option flexible sur les plateformes freelancing. Focus.

Le freelance, une alternative de plus en plus populaire

C’est peut-être un rêve de tous: travailler de chez soi, de façon indépendante, à son propre rythme, choisir le domaine et le projet d’intérêt tout en gagnant de l’argent. Les employeurs rêvent eux aussi de cette flexibilité inégalée: avoir accès à une main-d’oeuvre de qualité pour une tâche ponctuelle sans avoir à embaucher de personnel à plein temps et, du coup, réduire les coûts. Les plateformes de travail freelance, en plein essor, répondent à ces rêves et la pandémie de Covid-19 a accéléré cette tendance en augmentant la demande pour les travailleurs indépendants et en offrant aux travailleurs la possibilité de trouver des opportunités auprès d’un large éventail d’employeurs potentiels.

Cette tendance est particulièrement populaire auprès de la génération Z, dont 48% travaillent déjà en tant que freelances (travailleurs indépendants). Fini les temps du proverbe «  En Fatak Al-Miri Etmarragh Fi Torabo », c’est-à-dire: « Si vous manquez le train du secteur public, tombez à terre et roulez dans la poussière de son sillage ». En d’autres termes: « Si vous avez manqué l’opportunité d’obtenir un emploi dans le gouvernement, vous risquez de rester coincé dans une situation moins favorable ». Ceci est bien dépassé depuis le boom du travail bien plus rémunéré du secteur privé dont tout le monde voulait faire partie. L’un ou l’autre, il fut un temps où l’emploi à plein temps était considéré comme la norme et la voie à suivre pour obtenir un travail stable et sécurisé.

Les jeunes générations ont une vision opposée et voient que l’emploi traditionnel n’est pas toujours une proposition à faible risque. Le changement dans la perception de la vie est épatant. Ils estiment que le freelance est désormais plus stable que les rôles traditionnels à plein temps.

Tout simplement car les plus réussis d’entre eux ont plusieurs clients-employeurs à la fois et sur le long terme, cela les rend moins vulnérables aux licenciements en cas de récession.

Il n’y a pas de chiffres sur les emplois de travail indépendant en Egypte, mais aux Etats-Unis, selon Upwork, le nombre de travailleurs freelance est passé de 28% en 2019 à 36% en 2020 et à 39% l’année d’après.

En Europe, leur nombre a augmenté de 45% depuis 2004, selon Eurostat. Les pays nordiques, en particulier, ont un taux élevé de freelances, avec la Finlande en tête de liste avec 26% de la population active travaillant en tant qu’indépendants. Le travail indépendant est en croissance dans le monde arabe, mais il reste encore relativement peu développé par rapport à d’autres régions du monde. Cela est en partie dû au manque de structures de soutien pour les travailleurs indépendants, ainsi qu’à la préférence traditionnelle pour les emplois stables dans le secteur public ou dans les grandes entreprises.

Diverses opportunités

L’accès au financement et les réglementations de paiement passent notamment sur PayPal, ce qui ne marche plus dans certains pays, comme l’Egypte. Ce qui a encouragé Nermine El Nemr, entrepreneuse égyptienne, à fonder en 2018 une plateforme égyptienne « Al Hareefa », qui aujourd’hui rassemble quelque 50000 clients et facilite un paiement via les banques égyptiennes ou autres portefeuilles comme Vodafone. « Aux côtés des services traditionnels, nous offrons aussi une assurance médicale et des formations et consultations pour les freelances ou pour ceux qui veulent changer de carrière et quitter le plein-temps », explique-t-elle.

Certaines plateformes de travail indépendant, telles que Khamsat et Ureed, ont vu le jour ces dernières années pour servir les Arabes de la région, stimulées par une croissance significative de l’économie numérique et de l’entrepreneuriat, en particulier dans les domaines de la technologie, des médias sociaux et des industries créatives. Elles sont dédiées à la communauté des travailleurs indépendants et des entrepreneurs, offrant des possibilités, des fonctionnalités et un espace commun pour leur bénéfice mutuel.

Ces plateformes fonctionnent le plus souvent avec la création d’un compte vendeur-employé sur la plateforme, pour annoncer son propre service et l’afficher sur la plateforme. Par ailleurs, les acheteurs-employeurs peuvent créer un compte pour parcourir les services disponibles, en choisir un et effectuer un achat complet via le site. « Ce ne sont pas des sites de recrutement, comme le croient certains », explique El Nemr. Nous sommes une sorte d’« intermédiaire » officiel et responsable des transactions du service ou des ventes effectués et « nous recevons une commission pour chaque transaction réussie ». Son site déduit 20% de commission sur chaque vente effectuée sur la plateforme.

Les freelances peuvent ainsi trouver des opportunités dans des domaines variés, allant de la rédaction et la traduction au design graphique, en passant par le développement web et le marketing numérique. L’intérêt aussi est que ces plateformes permettent aux travailleurs de choisir les projets qui correspondent le mieux à leurs compétences et à leurs intérêts.

En dépit des solutions flexibles et pratiques qu’elles proposent, il y a des inquiétudes concernant la sécurité de l’emploi et les avantages sociaux pour les indépendants qui ne bénéficient souvent pas des mêmes avantages sociaux que les employés à plein temps, tels que l’assurance maladie et les régimes de retraite. Les indépendants doivent être responsables de leur propre assurance maladie, de leur planification financière et de leur retraite, ce qui peut être un fardeau supplémentaire. En plus, les travailleurs indépendants sont souvent confrontés à des défis en matière de stabilité financière, car ils doivent constamment chercher de nouveaux clients pour maintenir leur activité.

La popularité croissante du travail indépendant pose par ailleurs des implications pour la législation du travail. Les lois du travail traditionnelles sont conçues pour protéger les travailleurs des abus et des conditions de travail inacceptables, mais elles ne s’appliquent souvent pas aux indépendants.

Néanmoins, la tendance est clairement à la hausse et elle est susceptible de se poursuivre dans les années à venir, en particulier avec le Covid-19 qui a accéléré la transition vers le travail à distance, les horaires flexibles et l’externalisation de certaines tâches.

Les meilleurs sites freelance :

1. Fiverr : Le plus important et le plus grand site de travail freelance, le plus célèbre de tous, nommé Fiverr, car les prix des services commencent à partir de 5 dollars.

2. Freelancer : L’un des premiers sites de travail indépendant, apparu dès le début de l’idée de travail freelance. Il compte plus de 46 millions d’utilisateurs indépendants et d’employeurs, ainsi que plus de 18 millions d’emplois dans divers domaines. Il est facile de s’y inscrire et il vous permet de vous inscrire avec votre compte Facebook. Si vous êtes un employeur, le site garantit que vous travaillerez avec des professionnels et des experts en raison de sa présence depuis plus de 10 ans.

3. Upwork : L’un des sites les plus célèbres et les plus fiables aussi.

Les meilleures plateformes en arabe :

1. Khamsat : La première plateforme de travail indépendant en arabe, et comme son nom l’indique, c’est une plateforme pour vendre et acheter des services miniatures. C’est une société appartenant à Hsoub Limited. Le site déduit 20% de commission sur chaque vente effectuée sur la plateforme. La commission est prélevée sur le vendeur.

2. Mostaql : Appartient aussi à Hsoub et est l’un des sites les plus sûrs, en raison des lois, règles strictes et claires qu’il suit pour protéger l’acheteur et le travailleur indépendant contre toute fraude ou escroquerie. Le site suit la transaction entre le vendeur et l’acheteur jusqu’à ce que le projet soit terminé.

3. ikhedmah : Est très similaire à Khamsat, mais moins populaire. Les prix des services commencent également à 5 dollars.

4. Bahr: Est l’un des rares sites de travail indépendant disponible en arabe et en anglais. Le site permet également aux travailleurs indépendants de payer en ligne avec des cartes Visa et Mastercard, ainsi que de transférer leur solde directement sur leur compte bancaire.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique