Mercredi, 17 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Hiwar, la plateforme qui permet à tout un chacun de s’exprimer

May Al-Maghrabi , Vendredi, 17 mars 2023

Associer les citoyens à la prise des décisions gouvernementales. C’est l’objectif de la nouvelle plateforme électronique lancée par le Conseil des ministres. L’initiative confirme la volonté de l’Etat de renforcer le dialogue communautaire. Explications.

Hiwar, la plateforme qui permet à tout un chacun de s’exprimer

Le conseil des ministres vient de lancer Hiwar (dialogue), la plus grande plateforme interactive visant à assurer une meilleure participation des citoyens à la prise de décision. Son lancement intervient dans le cadre des mesures prises au cours de la période écoulée pour renforcer le dialogue communautaire. La plateforme Hiwar permet aux citoyens d’exprimer des opinions et des suggestions sur divers sujets, ainsi que de participer à des sondages publics sur diverses questions. « Elle servira de trait d’union entre le gouvernement et les citoyens et permettra une liberté totale dans la présentation des propositions et des idées », indique le communiqué du Conseil des ministres, ajoutant que son lancement est intervenu après l’étude des 10 meilleures expériences internationales dans le domaine de la participation communautaire électronique, l’un des sous-indicateurs de l’indice des Nations-Unies sur le développement du gouvernement électronique.

La plateforme comprend une section d’enregistrement des données, une autre baptisée « Forum gouvernemental » qui permet aux citoyens de s’exprimer sur les sujets soulevés par le gouvernement, dans le but d’identifier les tendances de l’opinion publique. Une autre section baptisée « Dialogue d’experts » est consacrée uniquement aux spécialistes pour obtenir leurs opinions sur certains sujets économiques et sociaux. Une section baptisée « Idées et initiatives » permet aux citoyens de proposer de nouvelles idées dans divers domaines qui, ensuite, seront étudiées par un groupe d’experts et d’universitaires, et le gouvernement pourra ensuite en tirer profit en les transformant en décisions exécutives ou en projets sur le terrain. Une autre section spéciale appelée « Secteurs » permet la présentation d’une initiative sur un ou plusieurs sujets comme la santé, l’éducation, la jeunesse, les sports et autres.

Renforcer la participation communautaire

Selon le député Khaled Badawi, membre de la commission de la jeunesse et du sport au Conseil des députés, le lancement de cette plateforme est un pas pour renforcer la participation communautaire à la prise de décision. Elle offre un espace de communication aux citoyens et au gouvernement. « Cette mesure arrive au bon moment, surtout qu’elle coïncide avec le lancement imminent du Dialogue national. Face aux crises mondiales auxquelles l’Egypte est confrontée et à leurs conséquences, le gouvernement est fort convaincu que la responsabilité de relever les défis est partagée par le gouvernement, les citoyens, les experts et les forces politiques. Tous ont un rôle à assumer en proposant des solutions, ce qui leur permet de devenir une partie intégrante du processus de prise de décision », pense Badawi. Il souligne que la présence de cette plateforme est aussi un moyen efficace pour barrer la route aux rumeurs qui visent à démoraliser la population.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique