Lundi, 22 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Choukri attendu lundi à Damas

Samar Al-Gamal , Lundi, 27 février 2023

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, se rend le 27 février en Syrie et en Turquie officiellement pour soutenir les deux pays touchés par un séisme dévastateur.

Choukri attendu lundi à Damas

Le chef de la diplomatie égyptienne est attendu le 27 février à Damas pour la première visite d'un ministre égyptien des Affaires étrangères depuis le déclenchement du conflit syrien en 2011. Selon Ahmed Abou-Zeid, le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Choukri se rend en Turquie et en Syrie pour exprimer « la solidarité de l'Egypte avec les deux pays ».

Dans la foulée du tremblement de terre du 6 février, le président Abdel-Fattah Al-Sissi avait appelé au téléphone ses homologues syrien et turc pour livrer le même message aux deux dirigeants. Sissi avait rencontré Recep Tayeb Erdogan en marge de la Coupe du monde au Qatar, mais depuis son arrivée au pouvoir, il n’avait jamais eu de contact direct avec Bachar Al-Assad.

Un rapprochement inédit que Le Caire veut pour l’instant placer dans le cadre du soutien humanitaire.

« Pour l’instant, mieux vaut voir ces démarches dans le contexte humanitaire », a affirmé une source diplomatique. Et d’ajouter : « Nous verrons ce qui découlera de la visite de demain ».

Le Caire a en effet dépêché une aide humanitaire à plusieurs étapes, d’abord à travers des avions militaires et des équipes de secours, avant d’envoyer, la semaine dernière, un navire militaire chargé d’aides.

Dimanche déjà, le président du Conseil égyptien des députés, Hanafi Al-Guébali, avait pavé la route à un rapprochement avec Damas par une visite dans la capitale syrienne où il a rencontré Assad. Une première.

A son atterrissage à l’aéroport de Damas, aux côtés de ses homologues arabes, venant de Bagdad, Guébali a affirmé que la Syrie retournera à la Ligue arabe, sans donner davantage de détails.

La Syrie avait perdu son siège à la Ligue arabe après le déclenchement des manifestations contre le régime d’Assad en 2011. La visite vise à « montrer la solidarité avec le peuple syrien et exprimer notre soutien après le tremblement de terre mortel qui a frappé le pays », a encore dit Guébali.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique