Mardi, 18 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Palestine : Le Caire plaide pour une paix juste

May Al-Maghrabi , Jeudi, 16 février 2023

Lors de la conférence « Al-Qods » tenue cette semaine au siège de la Ligue arabe au Caire, le président Sissi a mis en garde contre les répercussions de la judaïsation de Jérusalem et s’est engagé à poursuivre les efforts pour relancer le processus de paix.

Palestine : Le Caire plaide pour une paix juste
Le président Sissi a une fois de plus défendu les droits légitimes du peuple palestinien à un Etat indépendant sur les frontières de 1967.

 Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a participé dimanche à la conférence « Al-Qods, résistance et développement », qui s’est tenue au siège de la Ligue des Etats arabes au Caire, avec la participation du président palestinien, Mahmoud Abbas, du roi Abdallah II de Jordanie, et d’Ahmad Aboul-Gheit, secrétaire général de la Ligue arabe, ainsi que des représentants de haut niveau d’organismes arabes, régionaux et internationaux.

Le communiqué final de la conférence a rejeté les pratiques israéliennes visant à légitimer la judaïsation de Jérusalem et a appelé la communauté internationale à assumer sa responsabilité juridique et humanitaire d’arrêter les projets de colonisation à Jérusalem-Est et de fournir la protection nécessaire pour les Palestiniens. Le communiqué a par ailleurs appelé à la création d’un mécanisme pour financer des projets de développement pour les Palestiniens à Jérusalem.

De son côté, dans son discours, le président Sissi a réitéré « le rejet et la condamnation de l’Egypte de toute mesure israélienne visant à modifier le statu quo historique et juridique de la ville de Jérusalem ». Cette conférence se tient dans des conditions critiques auxquelles est confrontée la question palestinienne, « dont les actes israéliens unilatéraux, la poursuite de la colonisation, de la démolition des maisons des Palestiniens et la judaïsation systématique d’Al-Qods. Des conditions qui menacent la sécurité régionale et le concept de coexistence entre les peuples de la région », a fustigé le président, en mettant en garde contre le fait que ces pratiques entravent la solution de deux Etats et mettent les deux parties, ainsi que tout le Moyen-Orient, face à « des choix difficiles et dangereux ». Il a appelé Israël à promouvoir une culture de paix, de coexistence et d’intégration entre les peuples de la région. « Le Caire continuera à travailler avec les deux parties pour relancer la voie politique et poursuivra ses efforts pour faire face aux défis actuels, y compris l’apaisement de la situation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza », s’est engagé le président Sissi.

De son côté, le président palestinien, Mahmoud Abbas, a appelé à la mise en oeuvre des décisions du sommet arabe qui s’est tenu en Algérie en novembre dernier. « Nous irons aux Nations-Unies pour une résolution protégeant la solution de deux Etats en accordant à la Palestine l’adhésion à part entière », a-t-il également déclaré. Quant au roi Abdallah II, il a affirmé que l’état actuel exigeait d’intensifier les efforts pour soutenir le peuple palestinien, affirmant que son pays poursuivait ses efforts pour protéger les lieux saints islamiques et chrétiens d’Al-Qods.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique