Samedi, 20 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Zamalek dans la tourmente

Mohamad Mosselhi , Jeudi, 16 février 2023

Battu sur tous les fronts, Zamalek vient de passer une saison catastrophique qui risque d’être la pire de son histoire. Le double champion d’Egypte est la proie d’un grand échec administratif et technique.

Zamalek dans la tourmente

La défaite de Zamalek 0-1 contre les Algériens de Belouizdad à l’occasion du match d’ouverture de la phase de groupe de la Ligue des champions d’Afrique, vendredi 10 février au Stade du Caire, confirme la misère de l’équipe égyptienne qui a échoué, pour la 3e fois consécutive, à sortir vainqueur du match d’ouverture. Lors des deux dernières éditions de la Ligue des champions, Zamalek n’avait pas réussi à faire un bon départ, ce qui a coûté à l’équipe la qualification. Zamalek a terminé à la 3e place dans le groupe dans les deux éditions (ndlr : les deux premières équipes de chaque groupe avancent aux quarts de finale). Malgré cet échec continental, les Blancs ont consolé leurs supporters par le doublé domestique (Championnat-Coupe) en 2021, avant de conserver le titre de champion d’Egypte la saison suivante. Mais cette saison, les Blancs paraissent incapables de réaliser le moindre succès vu le niveau médiocre de l’équipe. Lors des 9 dernières rencontres, toutes compétitions confondues, Zamalek a réalisé une seule victoire contre Future FC dans un match comptant pour le championnat égyptien. L’équipe a encaissé 5 défaites et fait 3 matchs nuls. Elle se trouve à la 6e place au classement du championnat et quitte la Coupe d’Egypte. Le mauvais départ dans la compétition africaine dévoile, dans une grande mesure, que l’équipe va subir le même sort que durant les deux dernières éditions. « Je suis très déçu du résultat de la rencontre. Notre performance n’était pas idéale, mais elle était meilleure que celle présentée contre Pharco FC au championnat. Nous ne sommes pas ici pour expliquer les raisons de la défaite. Tout le monde sait que l’équipe souffre et va souffrir », a déclaré Jesualdo Ferreira, directeur technique de Zamalek, suite à la défaite contre Belouizdad.

Problèmes administratifs

En effet, cette débâcle n’est pas une grande surprise, elle est tout à fait logique à cause du disfonctionnement qui existe au sein de club. Suite à une saison sans recrutement sur ordre de la FIFA, qui a sanctionné Zamalek en 2021, les Blancs étaient sollicités pour faire un recrutement important, surtout avec le départ de certaines stars comme Moustapha Fathi, Achraf Bencharki et Tareq Hamed, qui ont tous refusé de renouveler leur contrat avec le club. Les dirigeants du club ont recruté 9 joueurs. Mais malheureusement, ce recrutement n’était pas à la hauteur. Ces 9 joueurs ont complètement échoué et n’ont rien apporté à l’équipe. L’administration du club était priée de tirer les leçons de cet échec et de faire un recrutement de qualité pour l’hiver, afin de sauver la saison. Mais les dirigeants ont continué sur la même lancée en recrutant l’attaquant de NBE Club Nasser Mansi, qui a marqué un seul but en 10 matchs. Alors que l’équipe souffre d’un grand manque de joueurs de qualité, l’administration du club, et à la surprise générale, a accepté le transfert du milieu international de l’équipe Emam Achour pour rejoindre l’équipe danoise de Midtjylland. Une décision étonnante, surtout que Achour est le seul joueur capable de faire la différence au sein de l’équipe aux côtés d’Ahmad Sayed dit « Zizo ». « Je ne comprends pas jusqu’à présent comment le club a accepté le départ d’Emam Achour dans ces circonstances difficiles et la pauvreté des effectifs », confie Hazem Emam, ancienne star de Zamalek. Les dirigeants du club ont trouvé qu’Ahmed Belhadj, le milieu marocain du club Assouan, récemment promu à la D1, est capable de compenser Achour. Et c’était finalement Mahmoud Chabana, le défenseur de Smouha, qui est retourné à Zamalek après que les dirigeants du club avaient décidé de rompre son prêt à Smouha. Mais malheureusement, les dirigeants du club n’ont pas réussi à enregistrer ces joueurs sur la liste du club pour des raisons administratives, ce qui a créé un problème d’effectifs au sein de l’équipe à côté du problème de la qualité. De même, plusieurs joueurs de l’équipe ont connu une baisse de niveau, à l’image de l’attaquant tunisien Seif Jaziri et des défenseurs Hossam Abdel-Méguid et Mohamad Abdel-Ghani. L’instabilité technique a aussi eu ses conséquences sur l’équipe. Le club a limogé le directeur technique portugais Jesualdo Ferreira après la défaite contre Ghazl Al-Mahalla, et c’est son adjoint Ossama Nabih qui a été nommé comme successeur le mois dernier. Une semaine après, le président du club a annoncé le retour de Ferreira à l’équipe une autre fois sans mentionner les raisons de son départ ni les raisons de son retour. Avec ce grand nombre de problèmes, il est logique de voir l’équipe souffrir sur tous les fronts dans cette saison à oublier.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique