Vendredi, 19 juillet 2024
Dossier > Salah Jahine >

Le faiseur de joie

Mercredi, 25 janvier 2023

Le titre du nouvel ouvrage de l’universitaire Walid Al-Khachab, paru aux éditions Al-Maraya, comporte un jeu de mots assez fin.

Le faiseur de joie

Mohandès Al-Bahga (l’architecte de la joie) se sert du nom de famille de l’une des stars mythiques de la comédie égyptienne, Fouad Al- Mohandès, pour faire écho à sa place dans l’imaginaire du peuple et l’histoire du pays. Al-Mohandès, qui signifie littéralement l’architecte, fut réellement un semeur de joie. Ses débuts, puis son ascension, répondent à des changements sociopolitiques, allant de pair avec les tournants de sa carrière. Al-Khachab, professeur d’études arabes à l’Université de York au Canada et titulaire d’une thèse sur le cinéma égyptien, a consacré les dix dernières années afin de se pencher sur les films du comédien, disparu en 2006 à l’âge de 82 ans. Il aborde le duo qu’il a formé avec son épouse Chéwikar, ses remakes égyptiannisés et ses comédies ayant servi de soupape de sécurité ou d’échappatoire durant l’époque nassérienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique