Dimanche, 03 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Mondial de handball : Les Pharaons face à l’obstacle danois

Mohamad Mosselhi , Dimanche, 22 janvier 2023

Après leur grand succès au premier tour du Championnat du monde de handball, les Pharaons ont une mission difficile lundi contre le Danemark, tenant du titre, dans le cadre du tour principal de la compétition.

Mondial de handball : Les Pharaons face à l’obstacle danois
(Photo : AP)

Les choses sérieuses commencent ce jeudi pour la sélection nationale de handball au Championnat du monde qui se déroule actuellement en Suède et en Pologne. Les Pharaons se sont qualifiés pour le tour principal de la compétition après s’être assurés, dans une grande mesure, la tête du groupe G. Et ce, après leurs excellentes performances dans la compétition jusqu’à présent. L’Egypte a commencé son parcours dans la compétition par une large victoire 31 à 22 contre la Croatie. L’équipe nationale égyptienne a bien parlé d’elle-même face à cette puissante équipe européenne. Cette victoire était la première de la sélection égyptienne contre son homologue croate dans l’histoire de leurs confrontations au Championnat du monde.

La rencontre a témoigné d’un niveau exceptionnel de la part de l’arrière de Dinamo Bucuresti et de la sélection Ali Zein, élu meilleur joueur de la rencontre avec ses 5 buts et ses plusieurs contributions. Le gardien Karim Hindawi a été lui aussi exceptionnel face aux Croates et il s’est présenté comme une vraie muraille contre leurs attaques. Mais la révélation de cette rencontre était l’arrière droit de la sélection Mohsen Ramadan, qui a confirmé, avec ses 7 buts, qu’il est capable de combler le vide laissé par la star Yehya Khaled, qui a raté ce Mondial à cause d’une grave blessure au niveau du genou.

Après la victoire contre les Croates, les Pharaons ont facilement battu le Maroc 30-19 dimanche 15 janvier à l’occasion de la 2e journée du premier tour. L’Egypte a dominé la rencontre de bout en bout et a fait la différence en ce qui a trait au niveau de jeu. De même, les Pharaons ont achevé leur mission du premier tour par une rencontre facile contre les Etats- Unis, mardi 17 janvier (résultat non communiqué), avant de se qualifier pour le tour principal. Ce tour regroupera les 3 premières équipes du groupe G avec leurs homologues du groupe H (Danemark, Bahreïn, Tunisie et Belgique) pour former un groupe de 6 équipes.

Selon le système de la compétition, l’Egypte ne rencontrera pas à nouveau les équipes contre lesquelles elle a déjà joué au premier tour. Les Egyptiens affronteront les équipes qualifiées du groupe H à part le Danemark, tenant du titre, qui va sans doute réserver sa place dans ce tour principal. Difficile de nommer les équipes qui seront qualifiées dans ce groupe. Mais quels que soient les noms des qualifiés, ils seront tous à la portée des Egyptiens, sauf le Danemark.

Tout comme l’Egypte, le Danemark a presque réservé sa place à la tête de son groupe après ses deux victoires contre la Belgique et Bahreïn respectivement. L’Egypte et le Danemark devraient s’affronter à l’occasion de la dernière journée du tour principal, lundi 23 janvier.

Pas de problème pour l’Egypte et le Danemark

Pour de nombreux observateurs, l’Egypte et le Danemark sont les grands favoris pour arriver aux quarts de finale de la compétition vu le niveau médiocre de leurs adversaires dans le groupe. « A mon avis, le Danemark et l’Egypte ne vont pas avoir de problèmes majeurs au tour principal vu leur supériorité par rapport à leurs adversaires », indique Ahmed Al-Attar, ancienne star de Zamalek et de la sélection. Il salue la richesse des effectifs égyptiens et signale le rôle des joueurs évoluant en Europe. « Le grand nombre de joueurs égyptiens évoluant en Europe a joué en faveur de l’équipe égyptienne. Autrefois, les Pharaons étaient talentueux, mais n’avaient pas l’expérience nécessaire pour affronter les équipes européennes, surtout les grandes équipes. Aujourd’hui, la situation a complètement changé. Nous avons presque le même jeu que ces équipes, si ce n’est pas mieux », explique Al-Attar.

Avec ce début idéal, les Egyptiens sont optimistes quant aux chances de l’équipe dans la compétition. Lors de la dernière édition, l’Egypte avait été éliminée des quarts de finale après sa défaite contre le Danemark, futur champion. Cette année, les Pharaons espèrent faire mieux. Ils possèdent tous les atouts pour rêver.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique