Vendredi, 01 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Mode de vie >

Ma femme est plus âgée, et alors ?

Chahinaz Gheith , Mercredi, 14 décembre 2022

Chez les couples intergénérationnels, le double standard reste de mise: si un homme plus âgé que sa femme reste un modèle jugé normal, le contraire l’est bien moins. Et, les couples qui osent enfreindre la règle font face au désaveu, voire au rejet de la société. Témoignages.

Ma femme est plus âgée, et alors ?
Nelly Karim et Hicham Achour (8 ans d’écart).

«  Une force irrépressible, une voix intérieure, une certitude inexplicable. Tout de suite, le courant est passé entre nous … J’ai décidé de suivre mon instinct. En amour, il ne faut pas trop réfléchir », lance Youssef, 28 ans, en couple depuis cinq ans avec Randa, 35 ans. Et d’ajouter: « Le coup de foudre a été plus fort. Tout en elle me plaît : sa singularité, sa gaieté, sa dynamité, sa positivité. Elle sait ce qu’elle veut, elle n’est pas dans la fusion possessive ». Idem pour Sameh qui a 27 ans, et sa femme 32 ans. Celui-ci dit qu’il n’a jamais accordé une importance à l’âge. « Les seuls critères à prendre en question avant le mariage sont l’amour et l’entente. L’âge reste facultatif. Et qui peut-on prendre en exemple pour avoir une ligne de conduite irréprochable ? C’est bien notre prophète Mohamad qui a vécu très heureux pendant 25 ans à côté de son épouse Khadiga alors qu’elle était plus âgée que lui de 15 ans ». Et Sameh de justifier qu’à 30 ou 35 ans, une femme saura beaucoup plus le sens des responsabilités de la vie commune, alors que plus jeune, les principaux centres d’intérêts tournent autour de la cérémonie de noces, des cadeaux et des sorties. Il ajoute néanmoins que ses parents, avant de la rencontrer, ont refusé ce mariage, mais comme leur différence d’âge ne se voit pas, ils ont été rassurés.

Cependant, les préjugés sont encore plus tenaces quand l’écart d’âge est plus fort. Tel est le cas de Doaa, 45 ans, qui s’est mariée depuis deux ans et a aujourd’hui un bébé de 10 mois d’un homme qui a 15 ans de moins qu’elle. « L’idée d’épouser un homme plus jeune m’était impensable. Pour moi, plus jeune signifiait moins mature. Mais ce n’est pas le cas du tout avec mon mari Hassan. Il est très réfléchi alors que c’est moi qui suis impulsive. Je ne ressentais donc l’écart d’âge à aucun niveau, mais j’avais peur des regards des autres, de ses parents et de ses amis, surtout en entendant parfois ces phrases : Mais qu’est-ce qui l’intéresse chez cette femme plus âgée que lui? Comment ose-t-elle? Cette relation va-t-elle durer ». Doaa raconte qu’il lui a fallu, au début, beaucoup de courage et une vraie imperméabilité au qu’en dira-t-on, alors que dans la configuration inverse – un homme âgé avec une jeune femme–, le regard est plus indulgent.

« L’amour est un sentiment imprévisible. Il n’a ni raison, ni âge. On ne sait jamais ce qui se passe dans le coeur quand une femme a des sentiments envers un homme. Plus âgé qu’elle ou plus jeune, la différence d’âge dans le couple n’est qu’un chiffre. Un couple qui trouve le bonheur et l’harmonie dans l’amour ne va point s’intéresser aux chiffres et aux autres », confie-t-elle, tout en faisant allusion à Brigitte et Emmanuel Macron (24 ans d’écart). « Le seul défaut d’Emmanuel, c’est d’être plus jeune que moi », avait dit la première dame française en 2017.


Priyanka Chopra et Nick Jonas (10 ans d’écart)

Le regard pesant des autres

« Il pourrait être son fils ». « Il cherche à combler l’absence de sa mère ». « C’est le complexe d’OEdipe » … Les remarques désobligeantes ne manquent pas. La différence d’âge dans les couples fait souvent jaser. Mais depuis quelques années, les moeurs évoluent et les comportements des Egyptiens changent peu à peu dans leur approche du mariage. Autrement dit, si certains optent pour un partenaire plus âgé, d’autres, en revanche, tiennent à ce que l’élu de leur coeur soit plus jeune. Et entre les uns et les autres, nombre de jeunes ne tiennent pas vraiment compte de la différence en couple. L’écart d’âge moyen se creuse, allant parfois jusqu’à dix ou vingt ans. « Les écarts d’âge fonctionnent différemment pour les couples. Pour certains, un écart de 5 ou 7 ans fonctionne bien, tandis que pour d’autres, un écart de 10 ans et 12 ans est ce qu’ils recherchent. Bref, tout dépend de ce qui convient le mieux à chacun », explique la psychanalyste Inès Adel, tout en affirmant que notre société considère les femmes qui épousent des hommes plus âgés comme la norme et désapprouve les hommes qui épousent des femmes plus âgées depuis des générations.

« Qu’un homme d’âge mûr se marie avec une jeune femme de 22 ans ne choque personne. Mais qu’une femme de 50 ans soit en couple avec un homme de 30 ans reste extrêmement choquant. On regarde ces unions avec suspicion. Car on ne voit pas quel intérêt un homme peut trouver à une femme plus âgée, si ce n’est un mariage d’intérêt. Sinon, on l’accuse d’avoir un problème psychologique, de chercher un substitut de mère et non pas une épouse. Et du côté de la femme, on imagine qu’elle recherche du plaisir sexuel, on l’associe à une femme de mauvaise vie», souligne la psy.


Emmanuel Macron et Brigitte Trogneux, un célèbre couple qui a réussi malgré la différence d’âge.

Les exemples de couples célèbres avec un grand écart d’âge ne manquent pas. Mais quand c’est l’homme qui est le plus âgé, cela passe presque naturellement, comme Catherine Zeta-Jones et Michael Douglas, Céline Dion et René Angélil, George et Amal Clooney, Samir Ghanem et Dalal Abdel-Aziz. Moins « naturels » sont les cas du président français, Emmanuel Macron, et Brigitte Trogneux, Priyanka Chopra et Nick Jonas, Nelly Karim et Hicham Achour.

Des stéréotypes genrés

Un avis partagé par la sociologue Azza Zayan qui pense qu’il y a toujours un peu partout dans le monde une norme sociale voulant que l’homme soit plus âgé que sa conjointe. Selon elle, les hommes, notamment dans le cas d’une deuxième union, aiment se tourner vers des femmes plus jeunes en quête de bras sécurisants, voire paternels. Ils ont l’impression d’avoir un second souffle, surtout qu’ils peuvent généralement encore procréer. « Plus dans une société les femmes ont besoin du soutien matériel d’un homme, plus elles ont intérêt à choisir un homme âgé. Par contraste, l’homme cherche d’abord la beauté physique, associée toujours à la jeunesse. Et dans toutes les sociétés orientales, il y a ce besoin d’avoir beaucoup d’enfants. Il faut choisir une femme jugée fertile donc jeune», explique Zayan. Ainsi, les femmes, qui font des études de plus en plus longues, ont certes de moins en moins besoin des hommes pour subvenir à leurs besoins. Elles peuvent donc choisir plus facilement un homme du même âge qu’elles – la plupart des couples se formant pendant leurs études–, voire légèrement plus jeunes. Ce qui explique cette légère évolution.

Mais le regard social, empreint de ces schémas traditionnels, freine encore ce mouvement, car il reste très discriminant. Surtout quand l’écart d’âge est important. Une étude menée par l’Université d’Emory (Géorgie, Etats-Unis), note qu’un mariage avec un grand écart d’âge serait plus propice au divorce. D’après l’étude, lorsque les partenaires ont un écart de cinq ans, le risque de rupture (par rapport à un couple d’âge égal) s’élèverait à 18%. Ce pourcentage augmenterait jusqu’à 39% pour une différence de dix ans et monte à 95% pour ceux qui ont vingt ans d’écart. Les risques de divorce seraient en revanche réduits à 3% lorsque l’écart entre deux personnes est d’une année.

C’est peut-être pour cela que certaines jeunes filles se disent complètement opposées aux grands écarts d’âge, quel que soit le sens. Tel est le cas de Yasmine, 29 ans, qui confie qu’elle est incapable de partager sa vie avec un homme qui ne fait pas partie de sa génération. « Appartenir à la même génération, c’est être sur la même longueur d’onde. Pourquoi alors se marier avec un homme âgé et riche alors que nous n’avons rien en commun, qu’on appartient à des mondes différents ? Ça ressemble à une relation incestueuse, ça ouvre la voie à des crises de jalousie, et plus tard, l’épouse se transforme en une infirmière gériatrique », s’exclame-t-elle. Et de conclure : « La jeunesse est l’âge d’or, l’amour est la plus belle chose, vivons les pleinement ! ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique