Jeudi, 23 mai 2024
Dossier > Négociations sur le climat >

Nouvelle impulsion au partenariat égypto-américain

Racha Darwich , Mercredi, 16 novembre 2022

La première visite de Joe Biden en Egypte dans le cadre de sa participation à la COP27 à Charm Al-Cheikh vient couronner 100 ans de relations entre les deux pays.

Nouvelle impulsion au partenariat égypto-américain

« L’Egypte a parlé avec force de la guerre en Ukraine et a été le principal médiateur à Gaza ». C’est en ces termes que le président américain, Joe Biden, a décrit le rôle actif de l’Egypte dans les crises internationales et régionales, dès son arrivée à Charm Al-Cheikh et sa rencontre avec le président Abdel-Fattah Al-Sissi pour discuter d’un certain nombre de questions régionales et bilatérales importantes en marge de sa participation à la COP27.

Le président Biden a salué la solidité des relations égypto-américaines, soulignant que les Etats-Unis considèrent l’Egypte comme un ami et un allié solide sur lequel compter dans la région, exprimant son aspiration à intensifier la coordination et les consultations conjointes sur toutes les questions régionales et internationales, à la lumière du poids politique dont jouit l’Egypte, de son rôle équilibré dans son environnement régional, et de ses contributions sous la direction du président Sissi à la réalisation de la stabilité pour tous les peuples de la région.

En fait, au cours des cent dernières années, l’Egypte et les Etats-Unis ont entretenu des relations étroites et stables qui n’ont pas été affectées par le changement des Administrations américaines successives. Des relations fondées sur un partenariat solide afin d’atteindre des objectifs communs.

500 millions de dollars pour l’énergie propre

Dans le cadre de la participation du président américain à la COP27, il a dévoilé un nouveau plan d’une valeur de 500 millions de dollars pour stimuler l’énergie propre en Egypte, qui lui permettra d’obtenir 10 gigawatts à partir des énergies renouvelables en 2030 et d’améliorer 5 gigawatts d’énergie produite à partir du gaz. Ce qui permet de réduire de 10 % les émissions de l’Egypte dans le domaine de l’énergie. Il a également ajouté dans son allocution que son pays oeuvrera avec l’Egypte à sauver 4 milliards de m3 de gaz naturel que perd l’Egypte à cause de la combustion et du vent. Cette coopération permettra à l’Egypte de parvenir au taux d’émissions qu’elle s’est fixé. « C’est le message que nous lançons d’ici, de l’Egypte, où se trouvent les pyramides et les monuments colossaux qui sont le témoin du génie de l’Homme depuis des milliers d’années. L’Egypte qui empêche le déclenchement d’une crise climatique et qui cherche à profiter de l’occasion pour créer une nouvelle économie grâce à l’énergie propre », a déclaré Biden.

Chambre de commerce américaine : un partenariat durable

La veille de l’arrivée de Biden, le président Sissi avait également reçu à Charm Al-Cheikh Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, et la délégation qui l’accompagne, qui avait souligné les efforts de l’Egypte pour parvenir à la stabilité dans la région. Dans ce contexte, la Chambre de commerce américaine au Caire a organisé, samedi soir, un événement de haut niveau en marge de la COP27 sous le titre : « Le partenariat entre les Etats-Unis et l’Egypte : vers un avenir durable » en présence de John Kerry, l’envoyé spécial du président américain pour le climat, et de Brian Deese, le président du Conseil national économique du président Biden, ainsi que de plusieurs membres du Congrès américain. « J’aimerais faire les éloges du gouvernement égyptien pour sa coopération avec les Etats-Unis et l’Allemagne pour augmenter les compétences de l’énergie via l’augmentation de la participation du secteur privé », a déclaré Brian Deese. Et d’ajouter que les investissements des Etats-Unis permettront la réduction des coûts des projets de 4 à 5 % via l’exécution de la technologie de l’énergie propre dans le monde entier. Quant à John Kerry, il a mis l’accent sur la nécessité d’accélérer la lutte contre les changements climatiques au lieu de l’attente et de l’augmentation des coûts.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique