Jeudi, 23 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Le Caire assure son soutien à Khartoum

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 28 septembre 2022

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu, le 24 septembre, le chef du Conseil souverain de transition soudanais, Abdel-Fattah Al-Burhan. Les entretiens ont porté notamment sur le barrage de la Renaissance et la sécurité du Soudan.

Le Caire assure son soutien à Khartoum
Le président Sissi recevant Abdel-Fattah Al-Burhan au palais présidentiel.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu le chef du Conseil souverain de transition soudanais, Abdel-Fattah Al-Burhan, au palais d’Al-Ittihadiya, le 24 septembre. Le chef de l’Etat a loué les relations solides entre l’Egypte et le Soudan, affirmant le souci du Caire de fournir le soutien nécessaire à Khartoum pour parvenir à la stabilité politique et sécuritaire, selon un communiqué publié par le porte-parole de la présidence de la République, Bassam Rady.

Le président Sissi a également exprimé l’aspiration de l’Egypte à renforcer les relations bilatérales au service des intérêts des deux pays, en particulier dans les domaines sécuritaire, militaire, économique et commercial. «  La réunion a passé en revue les dossiers régionaux d’intérêt commun, y compris le barrage de la Renaissance », a déclaré le porte-parole de la présidence égyptienne. Pour sa part, Al-Burhan a salué « les liens étendus entre les deux pays amis. Il a également fait l’éloge du soutien illimité de l’Egypte pour maintenir la sécurité et la stabilité du Soudan », indique le communiqué.

Les deux parties ont également passé en revue les derniers développements du dossier du barrage de la Renaissance. Il a été convenu de poursuivre les consultations au cours de la période à venir.

Intenses consultations

Amany El-Taweel, spécialiste des affaires africaines au Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram, explique que l’importance de cette rencontre se trouve dans son timing. Elle affirme que cette rencontre a porté sur deux principaux dossiers, à savoir le barrage de la Renaissance et la sécurité et la stabilité internes du Soudan. « L’affaire du barrage éthiopien passe actuellement par une phase très critique, vu les comportements unilatéraux provocateurs de l’Ethiopie. Ce qui nécessite l’échange de consultations entre les deux pays en aval, pour unifier leurs positions face à ces agissements. Et afin de tenter de parvenir à une issue consensuelle assurant leurs droits dans les eaux du Nil, ce qui aiderait à la sortie de cette crise », explique-t-elle.

El-Taweel souligne en outre que les consultations égypto-soudanaises relèvent d’une grande importance sur la question de la sécurité et la stabilité internes du Soudan, qui est étroitement liée à la sécurité nationale de l’Egypte. Al-Burhan a besoin du soutien d’un grand pays arabe et africain comme l’Egypte pour surmonter la crise interne qui frappe son pays.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique