Lundi, 26 février 2024
Dossier > Préparatifs de la COP27 >

Charm Al-Cheikh, ville verte

Dalia Farouq , Mercredi, 14 septembre 2022

A moins de deux mois de la COP27, plusieurs projets ont été lancés pour transformer Charm Al-Cheikh en une ville durable.

Charm Al-Cheikh, ville verte

Vêtue de blanc, la ville de Charm Al-Cheikh au Sud-Sinaï se prépare à accueillir la Conférence des Parties sur le changement climatique (COP27) du 6 au 18 novembre prochain. Le travail dans la ville ne s’arrête pas jour et nuit pour transformer la station balnéaire de renom en une ville verte respectueuse de l’environnement dans le cadre d’un mégaprojet intitulé « Green Charm ». Il s’agit de plusieurs projets qui visent à faire de Charm Al-Cheikh une ville moderne amie de l’environnement. Dès leur arrivée à l’aéroport, les participants à la COP27 percevront le grand développement que connaît l’aéroport de Charm Al-Cheikh dont la capacité a été augmentée à plus de 10 millions de voyageurs par an, le tout en appliquant les normes de sécurité les plus modernes. De grandes affiches représentant l’identité visuelle de Charm Al-Cheikh accueillent les visiteurs. Ces affiches sont installées partout à l’aéroport et à l’extérieur de celui-ci. Une fois dans la ville, les voyageurs se retrouveront dans un univers tout en blanc. En fait, tous les bâtiments ont été peints en blanc.

Un développement intégral

D’après le général Khaled Fouda, gouverneur du Sud-Sinaï, la ville de Charm Al-Cheikh connaît un développement tangible, en prévision de l’accueil par la ville de la COP27, à laquelle prendront part près de 30000 participants et une centaine de chefs d’Etat. « Près de 64000 chambres d’hôtels 3 à 5 étoiles sont prêtes à accueillir les participants à la COP27 qui est l’une des plus grandes conférences jamais organisées à Charm Al-Cheikh », se félicite Fouda. Il ajoute que le premier ministre, Moustapha Madbouli, a relancé l’initiative de la Banque Centrale visant à soutenir financièrement les propriétaires d’hôtels dont la construction n’est pas encore terminée afin qu’ils soient prêts avant la COP27. « On a aménagé aussi le Centre international des conférences de Charm Al-Cheikh qui peut accueillir 50000 personnes », reprend Fouda. En outre, des travaux sont en cours pour construire une passerelle touristique sur la route Al-Salam, d’une longueur de 6 km. Celle-ci comprendra 82 magasins et 66 échoppes en plus d’une piste cyclable, une zone de divertissement, un théâtre et des restaurants. « Cette passerelle sera un ajout pour le tourisme à Charm Al-Cheikh », lance le gouverneur du Sud-Sinaï. Selon l’investisseur touristique Khaled Saleh, la plupart des hôtels de Charm Al-Cheikh ont recours à l’énergie propre. C’est une condition primordiale afin que l’établissement hôtelier reçoive l’étoile verte qui montre le degré de respect de l’environnement. Une mesure imposée par les ministères de l’Environnement et des Antiquités et du Tourisme dans le but de rendre Charm Al-Cheikh une ville verte. Ainsi, la plupart des hôtels ont installé des stations solaires respectueuses de l’environnement.

D’ailleurs, il n’y a pas que les hôtels qui doivent respecter les normes environnementales afin d’acquérir l’étoile verte, les centres de plongée sous-marine aussi sont tenus de faire la même chose. « La plongée est une activité importante pour le tourisme à Charm Al-Cheikh. On travaille avec les centres de plongée afin de préserver l’écosystème marin et pour mettre fin aux pratiques qui nuisent aux coraux et aux créatures marines, ainsi qu’au tourisme lui-même », explique Moustapha Hanafi, président de la Chambre de la plongée sous-marine et des activités maritimes. La couleur verte règne actuellement à Charm Al-Cheikh, surtout avec la création d’un parc central sur une superficie de 60000 mètres carrés près du nouveau conseil municipal de la ville. Ce parc sera un véritable exutoire tant pour les touristes que pour les habitants de Charm Al-Cheikh. Des palmiers, des arbres et des fleurs ornementales sont plantés dans le parc. Dans le même contexte d’embellissement et de réaménagement paysager, près de 160000 mètres carrés de verdure seront cultivés le long des routes, notamment l’axe de l’Université du roi Salman, place Al-Sadaqa, sur la route d’Al-Salam. « Mais on n’a pas oublié un autre aspect écologique, c’est la rationalisation des ressources. En fait, pour irriguer ces espaces verts, nous utiliserons l’eau obtenue à partir des stations d’épuration à double traitement », assure le gouverneur du Sud-Sinaï. Et d’ajouter que plusieurs autres projets à but écologique seront lancés afin d’assurer à la ville un développement durable, comme l’installation d’un système de gestion des déchets solides et d’un autre pour le recyclage intelligent.

Des transports amis de l’environnement 

Une autre mesure visant à transformer Charm Al-Cheikh en ville verte: la conversion des autocars, des bus et des voitures au gaz naturel ou à l’électricité. « Nous avons achevé la conversion de 5 stations-services au gaz naturel et à l’électricité. Deux autres stations sont en cours d’établissement grâce au protocole signé avec le ministère du Pétrole », indique Khaled Fouda. Et d’ajouter qu’en coopération avec le ministère de l’Electricité, plusieurs stations sont en cours de création pour recharger les voitures et les bus en électricité, similaires à celles qui se trouvent dans les villes européennes. « Les bornes de recharge sont réparties sur les routes de Charm Al-Cheikh afin que les conducteurs des véhicules puissent s’y arrêter et recharger leurs voitures », affirme le gouverneur. La transformation de Charm Al-Cheikh en une ville verte n’a pas seulement pour but de garantir la réussite de la COP27, c’est aussi une concrétisation de la vision Egypte 2030 qui repose sur le principe du développement durable, dont l’un des volets les plus importants est la lutte contre les changements climatiques.

 

Le secteur de la santé aussi s’est bien préparé

Les préparatifs de Charm Al-Cheikh pour accueillir la COP27 ne sont pas limités au développement et à l’embellissement de la ville. En fait, les responsables au Sud-Sinaï n’ont pas oublié l’hygiène et la santé des participants à la conférence.

Ayman Rakha, sous-secrétaire du ministère de la Santé au gouvernorat du Sud-Sinaï, affirme que le secteur de la santé est prêt à accueillir les visiteurs de Charm Al-Cheikh. « Nous avons élaboré un plan pour couvrir les hôtels où des cliniques spécialisées seront établies pour fournir des soins médicaux au plus haut niveau. Ils comprendront des électrocardiogrammes, des appareils de respiration artificielle et de rayons X. Il y aura aussi 12 équipes de soins mobiles et un service d’ambulances à proximité des hôtels pour être prêts à agir immédiatement en cas d’urgence », indique Rakha.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique