Jeudi, 25 avril 2024
Opinion > Opinion >

Qu’est-ce que le dialogue national ?

Mercredi, 10 août 2022

Le dialogue national est un processus politique national indépendant adopté par les pays dans les moments de grandes mutations afin de maximiser le processus de transformation dans le sens du progrès de la nation et de l’avancée de ses citoyens. Dans ce contexte, le dialogue national porte sur plusieurs questions comme les moyens d’aplanir les obstacles face au processus de transformation. Ou encore les moyens de remédier aux lacunes qui peuvent paraître évidentes pour l’opinion publique, les décideurs, ainsi que les moyens d’affronter les crises planétaires politiques, économiques et sanitaires qui ont des répercussions catastrophiques. Pour que le dialogue national soit fructueux, il est indispensable que toutes les composantes de la communauté nationale y participent. C’est ainsi que doivent y prendre part des éléments du pouvoir, de l’opposition partisane, des activistes de la société civile, des experts, des personnalités publiques et des représentants des différentes institutions de l’Etat.

Au cours des deux premières décennies du XXIe siècle, le dialogue national est devenu l’un des mécanismes les plus importants pour protéger, corriger et faciliter le processus de transformation, afin de réaliser le changement souhaité. Les théoriciens, qui ont travaillé sur la conception et l’exécution de ces dialogues dans différents pays, font la différence entre les dialogues nationaux, les discussions constitutionnelles, les colloques du parlement avec ses deux chambres et les approches scientifiques des problèmes auxquels sont confrontés les Etats ou les sociétés, que ce soit à travers des conférences de recherche ou des études élaborées par des entités académiques ou spécialisées. Partant, le mécanisme du dialogue national ne joue ni le rôle d’une autre institution, ni celui d’un autre mécanisme de l’Etat ou de la société. En d’autres termes, le dialogue national ne peut apporter aucun amendement constitutionnel, ni promulguer aucune loi. De plus, il n’est pas de son rôle de mener des recherches et des études selon des critères scientifiques. Cependant, les responsables et les participants au dialogue national doivent prendre comme référence les résultats auxquels sont parvenus les contextes constitutionnel, parlementaire et de recherche, afin de faire face à tout ce qui pourrait entraver le processus de transformation de sorte que le dialogue soit axé sur l’extraction de résultats pratiques et applicables à travers une législation parlementaire déterminée ou une action administrative pour une exécution immédiate.

A la lumière de différentes expériences, le dialogue national est considéré comme un procédé à moyen terme, ni court et rapide, ni long sans limite déterminée, au cours duquel les interlocuteurs qui représentent toutes les couleurs du spectre de la communauté nationale entrent dans une interaction collective, afin de parvenir à des consensus qui fournissent des solutions appropriées pour soutenir le processus de transformation et le faire avancer. Et ce, afin d’instaurer un Etat moderne avec de nouvelles valeurs et de nouvelles institutions.

Par ailleurs, le dialogue national fournit un point de départ pour la réforme politique. En effet, le président Sissi, dans son discours à l’iftar de la famille égyptienne organisé fin avril dernier, a appelé tous les courants politiques des partis et des jeunes à engager un dialogue politique sur les priorités de l’action nationale au cours de la phase actuelle. Cet appel a été très bien reçu par une large base de citoyens qui s’est reflété dans les milliers de contributions reçues par le secrétariat exécutif du Conseil des curateurs du dialogue. Le fait qui, à mon avis, non seulement reflète la demande des citoyens de participer au dialogue, mais aussi lui confère une légitimité citoyenne.

Bref, l’appel présidentiel et la réponse citoyenne ont trouvé une volonté politique assurée par toutes les parties politiques de lancer le processus de réforme politique à travers le dialogue national autour de la transformation dans ses dimensions économiques et sociales et ses manifestations urbaines, de développement, culturelles et productives. Ils ont également trouvé un partenariat politique, les différentes parties s’efforçant de fournir leurs meilleurs points de vue malgré leur diversité, afin de parvenir à un consensus qui ouvre la voie à la nation pour atteindre le meilleur. Enfin, ils ont trouvé une large représentation du spectre politique, intellectuel, culturel et social à même d’intégrer les composantes de la communauté nationale dans le processus de dialogue comme prélude à une intégration plus large dans la sphère publique, politique et civile.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique