Samedi, 20 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Le match de la dernière chance

Karim Farouk, Mardi, 10 septembre 2013

Ahli et Zamalek entament le 15 septembre leur rencontre de la 5e journée de la phase de poule de la Ligue d’Afrique. La victoire est impérative pour les deux clubs s’ils veulent continuer la compétition.

Ahli et Zamalek
Zamalek ne peut plus se permettre d'être tardé par Ahli lors de derby africain. (Photo : Reuters)

Alors que le nul 1-1 entre Ahli et Zamalek en match d’ouverture de la phase de poule de la Ligue d’Afrique semblait satisfaire les deux équipes, le partage des points semble aujourd’hui être un luxe que les deux ténors cairotes ne peuvent plus s’offrir. A la veille de la 5e et avant-dernière journée de la phase de poule, Ahli, champion en titre, pointe à la 2e place du groupe avec 7 points au même titre que le leader sud-africain du groupe Orlando Pirates, qui dispose d’une meilleure différence de but. Zamalek, lui, dernier du groupe avec 4 points, essaie de se remettre sur les rails après un début catastrophique. La rencontre entre les deux équipes s’annonce donc sans compromis. « Nous devons battre Ahli qui sera le club hôte de cette rencontre, afin de ne pas se trouver dans une situation critique. Nous disputerons la rencontre avec la victoire pour seul objectif, après tout c’est l’unique option pour nous si nous voulons continuer dans la compétition », affirme l’entraîneur de Zamalek, Helmi Toulan. Les deux équipes ont eu recours aux rencontres amicales pour préparer ce derby africain étant donné la suspension des compétitions en Egypte. Tandis que Helmi Toulan essaie de remédier aux failles, notamment défensives de ses poulains, Mohamad Youssef, entraîneur d’Ahli, fait tourner son effectif. « Je veux bien préparer mes joueurs. Le Championnat est suspendu et je n’ai que ces rares opportunités pour voir mes joueurs en action », dit-il.

« Nous voulons battre Zamalek afin d’assurer notre qualification et ne pas se retrouver dans une situation difficile lors de notre dernière sortie face à l’Orlando Pirates », explique le capitaine de l’équipe, Waël Gomaa.

Bien que cette rencontre soit très attendue, les joueurs des deux équipes sont déconcentrés par les incertitudes qui planent sur le lieu de la rencontre. « Nous avons demandé à jouer au stade de Borg Al-Arab ou au stade d’Al-Difaa Al-Gawi, mais jusqu’à présent nous n’avons pas reçu l’autorisation de la sécurité. En cas de refus, nous allons négocier avec les responsables d’Al-Gouna », a annoncé Ahli, sur son site officiel vendredi dernier. En effet, la sécurité a refusé à plusieurs reprises les demandes des deux clubs de jouer sur ces stades, ce qui les a forcés à opter pour le stade d’Al-Gouna, le seul disponible. Or, ce stade ne dispose pas d’éclairage, ce qui contraint les deux équipes à jouer le jour en pleine chaleur. Les dirigeants d’Ahli risquent de buter sur un autre problème. « Nous ne voulons plus accueillir les matchs Ahli/Zamalek après les incidents survenus dernièrement. Nous craignons d’éventuels actes de vandalisme », déclare Ahmad Al-Séhéfi, membre du conseil d’administration du club d’Al-Gouna. Lors de la rencontre entre Ahli et AC Léopards (Congo) le 31 août, deux groupes de supporters se sont affrontés et le stade d’Al-Gouna a été envahi de projectiles et de feux d’artifice, ce qui a retardé la rencontre de plus de 15 minutes. « Comment voulez-vous que dans de telles conditions nous puissions nous concentrer et gagner nos matchs, alors qu’on ne sait même pas où et quand on va jouer ?! », lance le milieu d’Ahli, Walid Soliman.

L’ambiance dans les deux camps a aussi été affectée par les problèmes de leurs grandissimes vedettes. Le meneur inspirateur d’Ahli, Mohamad Abou-Treika, a été attaqué pour avoir critiqué l’armée il y a un mois. Et bien qu’il ait nié les faits tout comme Ahli, l’affaire fait couler beaucoup d’encre. Mahmoud Abdel-Razeq « Chikabala », virevoltant ailier de Zamalek, est au centre d’une polémique depuis deux semaines suite à une altercation avec un officier de l’armée, le 1er septembre, lors du retour en Egypte de l’équipe d’Al-Gouna après sa victoire contre Orlando Pirates 2-1. L’affaire n’a été réglée que cette semaine lorsque les deux parties ont décidé de renoncer aux poursuites judiciaires.

Des problèmes qui ont sûrement affecté les deux équipes, mais que le public et les critiques n’accepteront pas pour justifier un éventuel échec des deux ténors africains.

Compétitions africaines interclubs

5e journée

Rendez-vous du 13 au 15 septembre

Ligue d’Afrique

Groupe A :

Ahli — Zamalek

AC Léopards (Cgo) — Orlando Pirates (AFS)

Groupe B :

Sewe San Pedro (C-Iv) — Cotonsport (Cam)

Espérance (Tun) — Recreativo do Libolo (Ang)

Coupe de la confédération

Groupe A :

Stade Malien (Mli) — St George (Eth)

Etoile du Sahel (Tun) — Sfaxien (Tun)

Groupe B :

Club Bizertin (Tun) — FUS Rabat (Mar)

TP Mazembe (RDC) — E.S. Sétif (Alg)

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique