Mercredi, 29 mai 2024
Metaverse > Metaverse >

Metaverse : Demain sera un autre jour

Hanaa Al-Mekkawi, Lundi, 03 janvier 2022

Comment les ados, les plus accros aux nouvelles technologies, perçoivent-ils l’avenir ? Al-Ahram Hebdo a donné la parole à une dizaine d’entre eux. Ils donnent libre cours à leur imagination.

Demain sera un autre jour

Farida Ihab, 15 ans :

« On risque d’être totalement contrôlé par les fabricants de cette intelligence arti_cielle ».

Farida Ihab

Pour moi, l’importance de la technologie réside dans les opportunités qu’elle nous offre pour nous connecter avec les autres. J’espère que cet aspect évoluera pour permettre plus de communication, non seulement pour entendre une voix ou voir des personnes que nous aimons, mais également afin de pouvoir les embrasser. Ce que j’attends du Metaverse, c’est de porter un costume qui permette de toucher et embrasser ma grand-mère qui vit dans un autre pays. J’espère également que les moyens de sécurité évolueront sur les dispositifs technologiques, en particulier ce à quoi les enfants et les adolescents sont confrontés, afin de permettre aux parents d’être rassurés sur leurs enfants lorsqu’ils les trouvent les yeux rivés sur les écrans pendant de longues heures. Je pense qu’avec le grand progrès acquis dans ce domaine, les gens deviendront plus paresseux, isolés et perdront le plaisir de communiquer avec les humains. Ils seront accros aux écrans, de sorte que nous serons sous le contrôle total des fabricants de cette intelligence artificielle. Si nous voulons éviter cela, notre utilisation devra être contrôlée par nous-mêmes.

Nour El Din Al-Zeini, 14 ans :

« Les générations futures trouveront cette technologie normale »

Nour El Din Al-Zeini, 14 ans :

Je ne peux pas imaginer la vie sans technologie parce qu’elle nous permet de faire beaucoup de choses plus vite, de manière plus organisée, et de s’amuser tout en apprenant. Cependant, l’utilisation excessive de cette technologie pour les jeunes de mon âge ou même les adultes a des effets nocifs sur la santé en général, en plus du contenu qui est parfois inapproprié. Dans l’avenir, ce risque augmentera parce que la dépendance aux machines doublera et nous compterons entièrement sur elles. Donc si cela se produit et s’arrête pour une raison quelconque, la vie s’arrêtera. Plus nous comptons sur la technologie, plus nous lui permettons de contrôler nos vies, mais cela ne sera pas ressenti par les générations futures parce qu’elles la trouveront normale et peut-être même qu’elles ne se rendront pas compte de ses dangers, car elles n’ont pas connu la vie sans elle.

Julia Hicham, 15 ans :

« En ayant des choses qu’on ne possède pas vraiment, on peut être frustré »

Julia Hicham

J’utilise la technologie en permanence pour jouer, communiquer ou être au courant de ce qui se passe autour de moi, dans mon pays et dans le monde. Je pense que de nouveaux progrès dans ce domaine présenteront des avantages dans plusieurs domaines, telle la médecine, où les techniques modernes permettront aux étudiants d’étudier l’anatomie plus facilement grâce à la technologie des hologrammes. Il en sera de même pour les ingénieurs qui seront en mesure de mettre en oeuvre une forme complète de leur projet et le voir avant sa mise en oeuvre. Je pense que l’environnement sera plus favorable parce que la proportion de gaz à effet de serre diminuera à mesure que les mouvements des gens diminueront. Mais d’un autre côté, ce monde virtuel rendra beaucoup de gens frustrés, car ils pourront posséder des choses qu’ils n’ont pas vraiment, comme une grande maison ou une voiture moderne, puis revenir à la réalité et ne pas l’accepter. Certains métiers vont être affectés, tel le tourisme, puisque les gens pourront visiter les endroits sans se déplacer.

Rojada Osama, 16 ans :

« Peut-être qu’à l’avenir, il n’y aura plus d’enfants »

Rojada Osama

L’isolement sera encore plus prononcé et les gens vivront davantage dans un monde virtuel qui n’est pas réel. La communication orale avec échange entre les êtres humains est importante, cela permet de traiter des situations réelles et pas imaginaires. Actuellement, les heures passent alors que nous sommes constamment sur l’écran de notre téléphone ou sur les jeux vidéo. Nous ne lisons plus par exemple, la bibliothèque de notre école est presque déserte. Que va-t-il arriver plus tard, lorsque la technologie progressera et contrôlera tous les aspects de notre vie ? Avec le Metaverse, les géants de la technologie ont déjà commencé à promouvoir leur monde virtuel dans lequel une personne peut mener sa vie pleinement sans bouger de place ni communiquer directement avec un être humain. Peut-être qu’à l’avenir, il n’y aura plus d’enfants parce que personne ne voudra se marier, ni fonder une famille, ni assumer de nombreuses responsabilités ; tout simplement parce que la personne peut faire tout cela à travers le monde virtuel aussi longtemps qu’elle le veut. Et tout se termine dès qu’elle retire le dispositif de communication de ses yeux.

Rojada Osama

...

...

...

Omar Chérif, 14 ans :

« Beaucoup de choses vont disparaître »

Omar Chérif

Le monde entier change en raison de la technologie qui contrôle de plus en plus la vie. Comme les voitures et les maisons qui sont devenues intelligentes et entièrement contrôlées par des appareils, ainsi que l’utilisation de robots dans certaines entreprises. Cela permettra aux humains de communiquer différemment, car se déplacer d’un endroit à l’autre et rencontrer d’autres gens prendra de nouvelles formes. Les lieux traditionnels, tels les restaurants et les clubs, peuvent disparaître. Les écoles peuvent également disparaître parce que l’enseignement se fera à domicile. Je pense aussi que beaucoup d’entreprises vont fermer leurs portes ou disparaître, parce que les employés travaillent à distance ou parce qu’ils ont été remplacés par des robots. De nouvelles professions émergeront également, toutes spécifiques à la technologie et à la maintenance.

Omar Ramy, 17 ans :

« On pourra mieux préserver l’environnement »

Omar Ramy

L’une des choses qui seront affectées par la technologie du monde virtuel est la santé mentale, psychique et physique, cela est dû à l’isolement, à la position assise prolongée et au fait de ne pas sortir de la maison. Cependant, le manque de communication de l’homme avec la nature peut être utile pour ne pas transmettre des virus et préserver l’environnement en raison de la réduction des gaz d’échappement. En général, la technologie de l’intelligence artificielle dominera la vie. Par exemple, les voitures autonomes aideront à réduire le nombre d’accidents. A l’avenir, je crois que l’histoire de The Passenger est le scénario le plus proche qui attend l’humanité. Après la destruction de la terre, les humains ont été envoyés dans des tuyaux vers d’autres planètes équipées à cet effet.

Ali Alaa, 15 ans :

« On pourra visiter d’autres planètes et faire des vols interstellaires »

Ali Alaa

La technologie est très importante et indispensable dans la vie quotidienne et a contribué au développement de tant de domaines qui ont rendu nos vies meilleures. Pour une personne de mon âge, elle est liée au téléphone, aux jeux vidéo et aux ordinateurs. Je connais toutes les nouvelles et je contacte ma famille et mes amis à travers ces écrans. A mon avis, avec l’avènement du Metaverse, je vais pouvoir communiquer plus facilement avec des personnes éloignées et visiter différents endroits sans quitter ma chambre. Je peux même visiter d’autres planètes et faire des vols interstellaires. En retour, je m’attends à être plus éloigné de la famille et des gens qui vivent autour de moi dans le monde réel. Après cette étape, il n’y aura plus de limites à la technologie, et après plusieurs années, le monde réel disparaîtra.

Ali Alaa

....

....

....

Marcellino Sameh, 17 ans :

« Le Metaverse est un développement qui me passionne »

Marcellino Sameh

La technologie évolue très rapidement et est devenue indispensable, de sorte que des moyens de protection, telles les lois que certains pays ont commencé à mettre en oeuvre, obligent les compagnies de téléphone mobile à prendre en compte l’utilisation de protecteurs oculaires parce que ces appareils sont devenus un fait accompli dans notre vie. La technologie du monde virtuel est devenue très répandue dans le monde entier dans lequel la coexistence est personnalisée de manière irréaliste grâce à des lunettes de réalité virtuelle (VR). Personnellement, j’attends le Metaverse comme un développement espéré qui me passionne. Cette technologie me permettra non seulement de communiquer avec mes amis de vive voix et en image comme c’est le cas actuellement, mais aussi d’aller ensemble dans différents endroits et de faire des activités ensemble en tant qu’avatars dans ce monde virtuel sans quitter nos maisons.

Marcellino Sameh

.....

....

...

Sandy Youssef, 15 ans :

« Nous perdons beaucoup en échange de quelque chose qui n’est ni importante ni précieuse »

Sandy Youssef

Malgré l’importance de la technologie, nous avons perdu un élément important de la communication, qui est le sentiment, parce que nous communiquons à travers des messages rapides, composés de quelques mots et qui ne peuvent pas exprimer les sentiments que nous voulons transmettre, ce qui cause beaucoup de malentendus. Nous perdons également beaucoup de notre temps et de notre pouvoir de concentration. J’attends un développement plus important avec le Metaverse, qui, je l’espère, ne sera pas complet, parce que nous perdons beaucoup en échange de quelque chose qui n’est ni assez importante, ni assez précieuse. Pourquoi ne pas nous arrêter à ce stade et ne pas chercher de nouveaux développements dans ce monde virtuel ?

Nada Ahmad, 15 ans :

« Je pense que ça va échouer »

Nada Ahmad

La technologie se développe très rapidement et cela est utile pour améliorer nos vies en termes de recherche scientifique ; par exemple pour traiter des maladies, tel le cancer. Cela doit être soutenu pour progresser et se développer davantage et plus rapidement. Il existe un autre type de technologie comme le Metaverse, auquel je ne participerai jamais personnellement parce que je perdrai cette notion de distinction entre réel et imaginaire. Les êtres humains ne sont pas là pour permettre aux machines de les contrôler. Bientôt, les hommes seront accros à ce type de technologie et finiront par devenir fous et l’humanité dans le sens que nous connaissons disparaîtra. La forme des guerres et des conflits entre Etats va changer. Je crois que la prochaine étape sera de nous envoyer dans l’espace pour communiquer avec les habitants d’autres planètes qui, je crois, existent. Mais, je m’attends à ce que cette nouvelle technologie échoue.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique