Jeudi, 25 avril 2024
Dossier > Dossier >

Des balles à fusil à la guerre électronique

Nada Al-Hagrassy, Mardi, 30 novembre 2021

Depuis son avènement, l’industrie militaire en Egypte ne cesse d’évoluer. Retour sur les moments-clés.

Le ministère de la Production militaire a célébré le 1er novembre dernier son 67e anniversaire. La production de la première balle 100% égyptienne date du 23 octobre 1954. Depuis, l’industrie militaire n’a cessé d’évoluer. En fait, l’Egypte a connu l’industrie militaire aux temps anciens. Un dessin pharaonique célèbre montre un pharaon conduisant son char de guerre.

Des scènes de guerre sur les murs des temples montrent que les Anciens Egyptiens ont fabriqué et utilisé des équipements de guerre offensifs et défensifs, comme les épées, les arcs, les flèches et les boucliers de protection. Au Moyen Age, l’industrie militaire a occupé une place importante à cause des guerres que l’Egypte avait connues. Le sultan mamelouk Al-Ghouri a créé une grande fonderie pour la fabrication des canons de campagne. Tandis qu’au début de l’époque moderne, le besoin d’instaurer une industrie militaire est devenu impératif.

Ainsi, Mohamad Ali, fondateur de l’Egypte moderne, a compris que la création d’une armée moderne nécessite une industrie militaire développée pour l’équiper. C’est pourquoi il a demandé l’aide des experts français dans ce domaine. Et a créé un ensemble d’usines qui produisaient la poudre à canon, les munitions, les fusils et les canons de campagne. Il a également créé le plus grand arsenal naval du bassin méditerranéen à Alexandrie. L’évolution de cette industrie a inquiété les grandes puissances de l’époque qui, avec l’aide de l’Empire ottoman, ont réussi à faire avorter cette expérience.

L’ère moderne

L’industrie militaire moderne remonte aux années 1930. A l’époque, les autorités égyptiennes ont estimé que le déclenchement d’une guerre pouvait causer un embargo militaire et économique.

D’où la nécessité de créer une industrie militaire locale pour combler cette lacune. Ainsi les responsables du ministère de la Guerre à l’époque ont demandé l’aide des Britanniques pour créer ce noyau. Ainsi fut fondée la première usine militaire en Egypte qui a produit le fusil britannique Lee-Enfield, ainsi que des armes de petits calibres et leurs munitions.

Malheureusement, cette tentative fut de courte durée et s’est arrêtée lors du déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale. Les Britanniques étaient occupés à combler leurs besoins en armement alors qu’en Egypte, plusieurs des voix s’étaient élevées demandant la diminution du budget de l’armée. Pendant ce temps, les relations égypto-britanniques étaient tendues.

A cause de cette tension, l’armée non seulement a été privée d’approvisionnement en armement au cours de la guerre de 1948, mais on lui a aussi fourni des armes corrompues à travers des agents qui travaillaient à la solde des Britanniques et des Israéliens. Cette guerre a montré l’importance vitale pour l’Egypte de fonder sa propre industrie militaire.

La Révolution du 23 Juillet 1952 a fondé les usines de production militaire pour assurer l’approvisionnement de l’armée en armement. La première balle fabriquée localement a été produite le 23 octobre 1954.

En 1975, l’Arabie saoudite, le Qatar et les Emirats arabes unis ont créé l’Organisme arabe de l’industrie militaire. L’Egypte y a participé avec quatre de ses usines militaires. Aujourd’hui, l’Egypte fabrique des équipements lourds de guerre, comme les chars et les équipements de la guerre électronique. Plus de 20 usines et sociétés travaillent actuellement dans le secteur de la production militaire.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique