Lundi, 26 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Une campagne pour sauver le tourisme

Dalia Farouq, Mardi, 27 août 2013

L'Union des Chambres de tourisme vient de lancer une campagne à l'étranger pour « expliquer la vraie dimension des événements en Egypte ». Objectif : convaincre les tour-opérateurs de ne pas enlever l’Egypte de leurs programmes.

voyage1
Les plages égyptiennes attendent les touristes.

L’Union des Chambres de tourisme et d’hôtellerie a lancé une campagne de relations publiques dans le monde entier, notamment dans les pays européens, pour montrer la vérité sur les événements actuels en Egypte. « Nous allons expliquer aux tour-opérateurs la dimension réelle des événements en Egypte et l’importance des mesures prises par les forces armées et la police pour mettre fin aux attaques terroristes », explique Elhami Al-Zayat, président de l’Union des Chambres de tourisme égyptienne. Cette campagne est lancée en coopération avec le ministère du Tourisme. « Nous n’allons pas nous contenter de cette campagne, nous allons former des professionnels du tourisme dans les secteurs privé et gouvernemental afin de les envoyer dans les pays pourvoyeurs de touristes, pour convaincre les tour-opérateurs et les responsables de l’industrie touristique que les sites touristiques en Egypte sont sûrs », indique Adel Zaki, de la Chambre de tourisme. Il ajoute que ces professionnels entreront en contact avec les organisations internationales du tourisme comme l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme) ou les Unions de tourisme et d’hôtellerie dans les différents pays pourvoyeurs de touristes pour l’Egypte. « L’objectif de cette activité est de convaincre les méga-tour-opérateurs qui sont nos partenaires principaux de ne pas supprimer l’Egypte de leurs programmes touristiques, et de continuer à envoyer un minimum de touristes en attendant que la sécurité et le calme soient rétablis », note Al-Zayat.

Le ministère du Tourisme a accueilli cette semaine en Egypte une délégation diplomatique et médiatique allemande qui s’est rendue à Charm Al-Cheikh et à Hurghada afin de voir les dernières évolutions de la situation en Egypte, notamment sur les sites touristiques balnéaires de la mer Rouge. « La délégation allemande a vu comment les touristes passaient des moments agréables sur les plages de la mer Rouge et ils ne font face à aucun problème. Ils ont parlé avec les touristes qui ont assuré qu’ils ne sont pas inquiets et qu’ils ont refusé de quitter l’Egypte à cause de la situation politique », conclut Salem Saleh, président du bureau du ministère du Tourisme à Charm Al-Cheikh .

Al-Jazeera dans le collimateur

Plusieurs hôtels d’Egypte ont annulé la retransmission de la chaîne Al-Jazeera pour protester contre les « mensonges » diffusés par cette chaîne, mensonges qui nuisent à la réputation de l’Egypte et à son économie. « J’ai annulé la diffusion des chaînes Al-Jazeera Mubasher Misr mais également de toutes les chaînes Al-Jazeera même celles qui se rapportent aux programmes pour enfants ou aux sports dans tous les hôtels dont je suis propriétaire au Caire, à Charm Al-Cheikh, à Hurghada et à Marsa Alam », assure Hossam Al-Chaër, président de la Chambre de tourisme et propriétaire de plusieurs hôtels. Il ajoute qu’il n’est pas le seul à faire ceci et que « beaucoup d’autres hôtels en Egypte ont fait la même chose ». « J’invite tous les hôtels, cafés et restaurants d’Egypte à boycotter ces chaînes qui nuisent à la situation de l’Egypte sur le plan international » .

Appels pour boycotter

la TurquieLe syndicat des Guides touristiques et plusieurs coalitions du tourisme ont demandé au président par intérim et au ministre du Tourisme d’interdire les voyages des Egyptiens en Turquie pour protester contre l’intervention des responsables turcs dans les affaires de l’Egypte et les déclarations irresponsables du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan. « Comment les Egyptiens peuvent-ils voyager dans un pays qui ne respecte pas la volonté du peuple égyptien et qui essaye de monter la communauté internationale contre l’Egypte ? », déplore Moetaz Al-Sayed, président du syndicat des Guides touristiques. 100 000 Egyptiens se rendent chaque année en Turquie pour faire du tourisme ou du shopping .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique