Vendredi, 24 mai 2024
Dossier > Dossier >

Syrte-Al-Jufra: La ligne rouge de l’Egypte

Racha Darwich, Dimanche, 28 juin 2020

L’axe Syrte-Al-Jufra, que Le Caire considère une « ligne rouge », est un verrou vers l’Est libyen, d’où son importance stratégique. Explications.

Syrte-Al-Jufra  : La ligne rouge de l’Egypte
La région de Syrte est considérée comme la clé pour la domination du croissant pétrolier de l'Est libyen.

L’axe Syrte-Al-Jufra revêt une grande importance stratégique que ce soit pour la stabilité de la Lybie ou pour l’Egypte et sa sécurité nationale. Syrte, la ville natale de Muammar Kadhafi, représente la clé de la domination de toute la Libye, car elle se trouve au carrefour entre l’est et l’ouest du pays au milieu de la route côtière entre Tripoli (à 450 km) et Benghazi (à 600km) alors que 300km seulement la séparent des côtes européennes. En 2015, la ville est tombée entre les mains de Daech qui a exploité le chaos après la chute du régime de Kadhafi pour imposer sa domination sur de nombreuses régions libyennes. Mais le Gouvernement d’union nationale (GNA) l’a restituée en 2015 avant que les forces de l’Armée Nationale Libyenne (ANL) ne restituent la ville en janvier dernier. Située à 1000km des frontières égyptiennes, Syrte comprend plusieurs bases militaires, telle Al-Kardabiya à 16km au sud de Syrte. De plus, l’aéroport et le port de la ville sont les principales fenêtres de la Libye sur le monde extérieur. Selon l’expert stratégique, le général Nasr Salem, « la région de Syrte est la véritable clé de la domination des régions du croissant pétrolier dans l’Est libyen qui représente le plus grand réservoir pétrolier du pays ». S’étendant sur une longueur de 250km sur la côte méditerranéenne entre Syrte et Benghazi, le croissant pétrolier libyen comprend 16 gisements de pétrole dont Sarir, le plus grand gisement producteur du pays. Cette région produit en moyenne 900000 barils par jour contre 30000 barils par jour dans l’ouest et représente une source importante du brut léger non sulfuré qu’exporte la Libye. En effet, la production de cette région représente 60% des exportations pétrolières du pays.

Quant à Al-Jufra, qui se trouve quasiment au centre du pays à 650km au sud-est de Tripoli, elle représente aussi un point stratégique important. Elle relie le sud et le nord de la Lybie et abrite la plus grande base aérienne du pays, « par conséquent, la domination Al-Jufra avec Syrte signifie que la voie est ouverte pour menacer les frontières égyptiennes » ajoute Salem. La base militaire d’Al-Jufra se situe au sud de Syrte. Elles sont reliées par une route ouverte de 300km seulement. Cette base se caractérise par sa puissante infrastructure modernisée pour assimiler les armes les plus sophistiquées et représente la principale salle d’opération des forces de l’Armée nationale libyenne.

« La doctrine militaire égyptienne stipule la défense du pays et l’affrontement des dangers qui le menacent à partir du point le plus lointain. Le point le plus lointain de nos frontières ouest est l’axe Syrte-Al-Jufra. Raison pour laquelle les paroles du président Al-Sissi étaient claires que cet axe représente une ligne rouge pour l’Egypte », conclut Nasr Salem .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique