Dimanche, 14 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Francophonie >

Mona Azer, 50 ans au service de la Délivrande

Lundi, 15 avril 2019

Mona Azer

Elle est toujours présente près de ses élèves, des professeurs et des parents avec son sourire radieux et sa voix douce, mais aussi sa forte personnalité. Mona Azer, la directrice adjointe de la Délivrande d'Héliopolis, a passé 50 ans de sa vie au service de l’école. Depuis 1969, elle donne et elle apprend comme elle le dit elle-même. « Je prends un grand plaisir à faire ce que je fais ». Ayant passé ses trois ans de l’école secondaire à la Délivrande d’Al-Daher, Mona a très tôt commencé à acquérir les qualités que les religieuses communiquent en douceur à leurs élèves. Elle a été engagée à l’école par son ancienne maîtresse de discipline : soeur Marie de l’incarnation. Au début de sa carrière, elle a été embauchée comme professeure de maths et de sciences de deuxième préparatoire.

Puis elle est devenue professeure de français pour les classes de première secondaire, avant d’être responsable de la langue française à l’école. Il fallait mettre les examens et suivre des professeurs qui, autrefois, étaient les siens, ce qui était pour elle une étape intéressante et très enrichissante. « Là où je me suis cassée le nez c’est lorsqu’on m’a demandé de mettre les examens de la première primaire, je n’arrivais pas à sentir l’enfant à cet âge », déclare Azer. Sur ce, elle a demandé à prendre, en plus de son emploi du temps, les classes de la première primaire pendant tout un mois pour observer les enfants, leur faire des remarques et pouvoir ainsi sentir l’enfant à cet âge et bien le comprendre. De plus, Mona est en charge aussi de la gestion du cycle primaire dans son ensemble. Dynamique, elle organisait également des cours à l’école les après-midis pour les parents. Sa formation à l’Institut Français d’Egypte (IFE) pour devenir une assistante pédagogique et les stages qu’elle a eus en France lui ont en outre permis d’être plus proche des élèves. « En contact avec les filles et avec les professeurs, je peux affirmer que tout le monde a besoin d’amour et d’être entendu », dit-elle.

Et prenant l’exemple des soeurs, Mona essaye tout le temps d’aider et de soutenir les autres, parce que les soeurs l’ont beaucoup soutenue pendant des périodes critiques dans sa vie et grâce à elles, elle a pu réagir d’une façon positive dans la vie.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique