Lundi, 27 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

L'haltérophile Tareq Yéhia: « Mon objectif est 215 kg à l’épaulé-jeté »

Marianne Youssef, Lundi, 15 avril 2013

3 quéstions à: Tareq Yéhia, 4e aux JO de Londres 2012.

Tareq Yéhia
Tareq Yéhia

Al-Ahram Hebdo : Vous avez terminé 4e aux JO de Londres 2012. Comment faire mieux ?

Tareq Yéhia : Il faut dire d’abord qu’aux JO de Londres, j’étais sur le point de remporter une médaille de bronze, mais je l’ai ratée de 5 kg à l’arraché. j’ai réalisé un total de 375 kg (165 kg à l’arraché et 210 kg à l’épaulé-jeté). Cette perfor­mance prouve que je suis sur la bonne voie. Mais je dois persévérer pour améliorer mes records personnels.

Mon objectif pour cette saison est de soulever 215 kg à l’épaulé-jeté. Ce sera un vrai exploit pour moi, car ce sera un nouveau record égyptien. J’ai essayé durant la période passée de suivre de plus près le développement des records de mes rivaux. Le champion olympique iranien Kianouch Rostani est l’un de mes principaux rivaux. Il a remporté la médaille de bronze aux JO de Londres en soulevant 173 kg à l’arraché et 212 kg à l’épau­lé-jeté. Il y a aussi le Français Benjamin Hennequin et le Polonais Adrian Zeilinski.

Comment avez-vous préparé la saison ?

— Jusqu’à présent, j’ai effectué deux stages, un en Chine et l’autre à Ismaïliya. Durant ces stages, j’ai travaillé sur mes points faibles comme l’équi­libre et la stabilité car l’haltérophilie est un sport de force nécessitant également la maîtrise d’une technique particulière : vitesse, souplesse, coordi­nation et équilibre.

Je vais effectuer un autre stage en Turquie pour me préparer aux Jeux méditerranéens en juin pro­chain. C’est une occasion pour moi de mettre en application mes techniques et d’évaluer mon niveau avant le tournoi le plus important de la saison : les Mondiaux qui auront lieu en novembre prochain aux Pays-Bas.

Mais je pense que ce qui me manque vraiment c’est de faire des stages d’entraînement avec des sélections fortes comme la Chine, la Russie, la Biélorussie et l’Iran. Les stages qu’on effectue ne me permettent pas de voir de près la technique d’entraînement des sélections les plus fortes.

— Quels sont vos objectifs pour la période à venir ?

— Pour cette saison, j’espère améliorer mon niveau et acquérir plus d’expérience. J’espère terminer la saison en réalisant mon but principal qui est de remporter une médaille aux Jeux médi­terranéens et aux Mondiaux. Mais pour l’avenir, je rêve du podium olympique à Rio De Janeiro en 2016

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique