Vendredi, 24 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Michaël Saïd : Le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd à Alexandrie

Samar Zarée, Mardi, 11 avril 2017

Trois questions à Michaël Saïd, porte-parole et responsable de la sécurité intérieure de la Cathédrale Mar Morcos (Saint-Marc) d'Alexandrie.

Al-Ahram Hebdo : L’attentat de la Cathédrale Mar Morcos à Alexandrie est-il dû, selon vous, à une faille sécuritaire ?

Michaël Saïd : A vrai dire, il y avait une forte présence de la sécurité au sein de l’église qui se trouve dans le quartier très animé de Mahattet Al-Raml. On ne peut pas vraiment éviter ce genre d’attentat suicide, mais seulement réduire les pertes en intensifiant la présence sécuritaire, et c’est ce qui est arrivé à la Cathédrale Mar Morcos (Saint-Marc) d’Alexandrie.

— Voulez-vous dire qu’on aurait pu avoir beaucoup plus de victimes si la sécurité avait été moins présente ?

— Bien sûr que oui, et puisque je suis responsable de la sécurité de l’église et que mon rôle est d’aider les policiers à sécuriser la cathédrale, surtout pendant les fêtes, je suis au courant de ce qui se passe. Laissez-moi expliquer que ce terroriste n’a pas réussi à entrer dans l’église par la porte principale, et qu'il s’est fait exploser avec une ceinture explosive devant la porte électronique de la cathédrale qui a déclenché une sirène. Il n’a pas pu pénétrer à l’intérieur pendant ou après la messe. Or, il y avait à l’intérieur des centaines de fidèles en plus du pape Tawadros II. Le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd que 16 morts et 40 blessés. Il faut dire que cette cathédrale a une grande importance historique et religieuse, puisqu’elle est le siège historique de l’Eglise copte orthodoxe, la plus ancienne église d’Egypte et d’Afrique.

— Pensez-vous que cet attentat ait un quelconque rapport avec la visite prévue du pape François, pape du Vatican, à la fin du moi d’avril en Egypte ?

— Je ne crois pas, puisque notre pays vit depuis quelque temps dans cet état de terreur. N’oublions pas l’explosion qui a eu lieu en décembre dernier à l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, à la Cathédrale de Abbassiya au Caire, et qui a fait 23 morts et une trentaine de blessés. Il y a aussi les attentats contre l’armée et la police.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique