Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Au quotidien >

Quatre lauréats en 2016

Mardi, 04 avril 2017

Quatre lauréats en 2016
35 orphelinats ont participé au concours en 2016, dont 4 ont été primés. (Photo : Tareq Hussein)

Située à Hélouan, la maison Atfal Ad Al-Hayah (des enfants qui méritent la vie) a remporté le 1er Prix d’excellence Beit Al-Helm en 2016, soit 20 000 L.E. C’est grâce à son directeur Moustapha Hanafi, qui a suivi en 2013 une formation axée sur la psychologie de l’enfant, que le prix a pu être remporté. PEARSON est un diplôme professionnel, le premier du genre en Egypte et au Moyen-Orient. Ce certificat lui a permis d’avoir une formation académique conforme aux normes internationales et de pouvoir offrir un service de meilleure qualité. Cet orphelinat accueille 50 enfants dont l’âge varie entre 6 et 18 ans. « Je suis à la fois fier et très ému d’avoir remporté ce 1er prix. Veiller à la protection des enfants est essentiel, c’est même une priorité », dit Moustapha Hanafi, directeur des activités au sein de l’association. Ce dernier, qui a toujours travaillé avec les enfants, connaît leurs points faibles et sait comment se comporter avec eux.

Trois autres orphelinats ont reçu le Prix d’excellence Beit Al-Helm aussi en 2016. L’Association Tabarak Beit Al-Hamd, qui héberge des enfants dont l’âge varie entre 13 et 18 ans, a remporté le second prix, soit 10 000 L.E. « Ce prix a été pour nous une grande récompense. Ce qui nous distingue des autres est nos dossiers où nous enregistrons tous les détails concernant chaque orphelin. Cette étape est très importante au cas où l'un des responsables quitterait l’association, le nouveau pourrait continuer son travail car il a en main l’histoire de chaque enfant », dit avec fierté Hamza Abdel-Hamid, directeur de l’association.

Quant à la Maison Amna, un orphelinat situé sur la route du Fayoum à quelques kilomètres des pyramides de Guiza, où vivent des filles de 13 ans, a obtenu le 3e prix, soit 7 000 L.E. C’est un orphelinat situé dans une belle villa qui se distingue par son vaste jardin où l’on trouve toutes sortes de manèges et différents jeux d’attractions pour les enfants.

Le 4e prix a été remis à l’orphelinat de Bachayer Al-Fagr, situé à Chératon. L’établissement, qui accueille 8 filles seulement, est dirigé par sa propriétaire Maha Allam. Vu leur nombre, les filles se sentent vraiment chez elles. « Ce prix a été un grand encouragement pour nous et vous ne pouvez savoir combien nous sommes heureux », conclut Maha Allam.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique