Mardi, 27 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

De 20 à 35 % d'inflation prévus en décembre 2013

Névine Kamel, Lundi, 08 avril 2013

La facture mensuelle des familles pourrait connaître une augmentation significative vers la fin de l’année. « Le taux d’inflation pourrait atteindre 35 % au mois de décembre 2013, s’il est calculé correctement », affirme Hani Guéneina, directeur du département des recherches à la banque d’investissement Pharos, notant que « la banque Pharos avait prévu au début de l’année 2013 une hausse de l’inflation entre 20 et 25 % en décembre prochain ».

La crise s’est aggravée dès janvier dernier, suite à l’augmentation du taux de change du dollar face à la livre égyptienne et à la crise du gasoil. Le scénario se complète avec la décision du gou­vernement d’augmenter les prix des bonbonnes dans une première étape d’un plan d’austérité visant la libéralisation des subventions relatives à l’énergie. « La hausse du prix de la bonbonne de gaz ne sera pas la dernière », confirme Guéneina.

Le gouvernement avait décidé le premier avril de doubler le prix de la bonbonne : 8 L.E. pour les foyers et 16 L.E. pour les magasins.

« Cette décision ne fera qu’empirer les choses les mois à venir, car une pénurie de gaz et d’électricité est annoncée. Ainsi, la plupart des usines pourraient cesser de fonctionner en juillet et août prochains, comme cela s’est produit l’année dernière. Les usines ont décidé d’augmenter le prix de leurs productions, afin de partager le coût de la hausse du gaz avec le consommateur. Les prochains ajustements des taxes sur les ventes concernant notamment les cigarettes et les télécommunications sont plus importants. Tous ces facteurs vont conduire à une explosion des prix », souligne Guéneina, en mentionnant que la Banque Centrale, elle-même, a publié un commu­niqué exprimant son inquiétude vis-à-vis de l’in­flation.

L’inflation a augmenté depuis le début de l’an­née 2013, aux niveaux mensuel et annuel, en raison de la chute de la livre, atteignant au mois de mars le plus haut niveau depuis le début de la révolution : 2,8 % sur une base mensuelle et 8,7 % au niveau annuel.

Mona Mansour, directrice de recherches à CI Capital, prévoit un taux d’inflation de 20 % vers la fin de l’année. « La crise des prix de 2007 se répète. A ce moment-là, l’inflation a atteint un niveau record de 23 % en raison du prix élevé de l’éner­gie ».

A noter que les prix de l’énergie et de l’eau représentent 18,4 % du taux d’inflation, soit l’élé­ment le plus important après la nourriture et les boissons.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique