Samedi, 20 avril 2024
Dossier > Dossier >

Invasion de l'iraq: De l'invasion au retrait en dates

Mardi, 19 mars 2013

20 mars 2003 : Début de l’attaque des Etats-Unis et de leurs alliés contre l’Iraq.

28 juin 2004 : Paul Bremer (administrateur civil de l’Iraq) « transmet » la souveraineté au premier ministre iraqien, Iyad Allaoui.

6 octobre 2004 : Charles Duelfer rend un rapport affirmant que l’Iraq ne disposait pas d’armes de destruction massive.

30 janvier 2005 : Premières élections multipartites depuis 1953.

24 octobre 2005 : La Constitution est adoptée par 78 % des votants, mais les deux provinces sunnites les plus peuplées du pays l’ont rejetée.

25 octobre 2005 : Le nombre de soldats américains tués en Iraq atteint le seuil de 2 000.

29 octobre 2005 : La revue médicale The Lancet (Londres) publie une enquête de terrain qui chiffre à 100 000 le nombre d’Iraqiens décédés à la suite des violences de l’occupation.

22 février 2006 : Attentat contre la mosquée de Samarra, haut lieu de l’islam chiite, extension de la guerre civile.

Janvier 2007 : Le président Bush annonce l’envoi de 20 000 soldats supplémentaires.

Janvier 2008 : Une étude de l’Organisation mondiale de la santé estime à 151 000 le nombre d’Iraqiens morts « de manière violente » entre avril 2003 et juin 2006.

31 janvier 2009 : Elections provinciales.

27 février 2009 : Obama annonce le départ progressif des troupes américaines d’Iraq qui sera achevé au 31 décembre 2011.

30 juin 2009 : Retrait des troupes américaines des villes.

19 août 2009 : Une série d’attentats suicide frappent les bâtiments des ministères des Affaires étrangères et des Finances à Bagdad, le bilan est de 95 morts.

25 octobre 2009 :

De nouvelles attaques coordonnées dans le centre de Bagdad contre le ministère de la Justice et le pouvoir exécutif de la province de Bagdad font 155 morts et un demi-millier de blessés.

25 janvier 2010 : Exécution d’Ali Hassan Al-Majid, cousin de Saddam Hussein, surnommé « Ali le chimique ».

7 mars 2010 : Elections législatives sans net vainqueur. Des mois de négociations seront nécessaires pour sortir de l’impasse politique, en novembre.

18 août 2010 : Fin des opérations américaines de combat en Iraq avec le départ pour le Koweït de la dernière unité combattante américaine. Plusieurs milliers de soldats restent en Iraq pour des tâches de soutien logistique.

5 mai 2011 : Un attentat à la voiture piégée fait près de 30 morts à Hillah à 100 km au sud de Bagdad.

21 octobre 2011 : Le président Barack Obama annonce le retrait total des troupes américaines d’Iraq avant la fin de l’année 2011.

18 décembre 2011 : Les derniers soldats américains quittent l’Iraq. Un ultime convoi de 500 militaires franchit à l’aube la frontière koweïtienne

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique