Mercredi, 19 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Football: Les Pharaons en quête de leur rêve

Karim Farouk, Mardi, 19 mars 2013

L’Egypte accueillera le Zimbabwe mardi prochain dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2014 avec un seul objectif : la victoire pour maintenir sa position à la tête du groupe G.

coupe du monde

Après une trêve de neuf mois, l’Egypte reprend sa course vers la Coupe du monde 2014. Les Pharaons accueilleront le Zimbabwe le 26 mars au stade de Borg Al-Arab dans le cadre des matchs de la troisième journée des qualifications africaines.

Une destination qui était d’ailleurs contestée par les visiteurs sous prétexte de manque de sécurité en Egypte, mais finalement, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Issa Hayatou, a affirmé sa certitude quant à la capacité des autorités égyptiennes à assurer la sécurité et les conditions adéquates pour la délégation du Zimbabwe.

Les pharaons
(Photo: Reuters)
Tête du groupe G avec un maximum de six points, l’Egypte est largement favorite pour cette rencontre face à un adversaire qui n’a enregistré qu’un seul point à la suite de deux rencontres. C’est d’ailleurs pourquoi la Fédération zimbabwéenne a nommé l’Allemand Klaus-Dieter Pagels à la barre en novembre dernier, succédant ainsi à Norman Mapeza qui a été condamné à une suspension de six mois pour avoir participé à une affaire de matchs truqués. Pagels est critiqué au niveau local pour son manque d’expérience et aussi pour avoir fait des changements au sein du groupe et laissé tomber de nombreuses vedettes en faveur de jeunes joueurs locaux. « J’ai besoin de joueurs plus vifs et motivés. J’avais besoin de beaucoup plus de temps pour préparer mes joueurs mais je suis satisfait de ce que j’ai. Je pense que nous pourrons faire un grand match », dit-il.

En contrepartie, le sélectionneur d’Egypte, Bob Bradley, a convoqué toute sa palette de vedettes pour accéder au Mondial pour la première fois depuis 1990. La liste préliminaire de 29 joueurs comprend les noms de tout le groupe évoluant hors d’Egypte, tels que Mohamad Nagui « Gedo » et Ahmad Al-Mohammadi en forme avec Hull City (D1, Ang), le duo de Basel (Sui) Mohamad Salah et Mohamad Al-Nenni, le jeune attaquant de Rio Ave (Por) Ahmad Hassan « Koka », le milieu d’Al-Nasr (Ar. Saou) Hosni Abd-Rabbo et bien sûr le talentueux meneur et inspirateur des Pharaons Mohamad Abou-Treika (Bani Yas, E.A.U.). Seul le légendaire gardien Essam Al-Hadari manquera à ce rendez-vous après avoir annoncé sa retraite internationale avant de revenir sur sa décision. Le technicien américain a aussi inclus dans sa formation deux nouvelles recrues, à savoir l’attaquant de Zamalek, Ahmad Gaafar, en grande forme avec son équipe actuellement et son coéquipier Nour Al-Sayed. Il aura l’opportunité de faire une répétition générale contre le Swaziland, le vendredi, pour tester ses éléments.

Une dernière chance

Bradley semble être sur la sellette après les médiocres performances des Pharaons depuis le début de 2013. Le septuple champion d’Afrique a concédé quatre défaites consécutives sur quatre matchs amicaux contre le Ghana 3-0, la Côte d’Ivoire 4-2, le Chili 2-1 et le Qatar 3-1. « J’ai besoin de voir les joueurs en action et de leur faire beaucoup plus d’exercices (ndlr : le Championnat égyptien a été suspendu pendant un an en raison du drame du stade de Port-Saïd, qui s’est soldé par la mort de plus de 72 personnes le 1er février 2012). L’objectif de ces rencontres est d’essayer de nouvelles méthodes et de permettre à certains éléments d’acquérir de l’expérience », expliquait le technicien américain. Pourtant, il semble que les responsables au sein de la Fédération Egyptienne de Football (FEF) ont un autre avis. Beaucoup de rumeurs ont circulé à propos d’un probable licenciement de Bradley. Mais vu le manque de temps, cette décision semble être reportée si la barre n’est pas redressée.

Outre le mauvais coup donné au moral des joueurs à cause de ces défaites consécutives, l’Egypte a chuté à sa pire position au classement mensuel de la FIFA, à savoir la 75e dans l’édition de mars. « Cela ne nous affectera pas au niveau psychologique. Les joueurs sont conscients des circonstances que nous avons traversées. Nous avons fait beaucoup de progrès au niveau mental. Ils savent comment gérer la compétition et le groupe est beaucoup plus solide maintenant. Nous sommes certains d’être en Coupe du monde, c’est quelque chose que personne ne pourra nous arracher », annonce Bradley. Une promesse que tous les Egyptiens espèrent voir tenir.

Egypte

face à face

Zimbabwe

75

Classement FIFA

100

5

Victoires

4

1

Nuls

1

14

Buts

8

Bob Bradley

Entraîneur

Klaus D. Pagels

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique