Lundi, 17 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Ramsés I I: Un phénomène sensationnel

Nasma Réda, Mardi, 26 février 2013

Le monde entier a célébré le 22 février la tombée perpendiculaire des rayons du soleil sur la statue de ce pharaon.

ramses

Plus de 3 500 touristes, des célébrités et des habitants de Louqsor ont célébrécette semaine la tombée perpendiculaire du soleil sur le visage de Ramsès II au coeur du grand temple de Ramsès dans la ville d’Abou-Simbel, àenviron 1 300 km au sud du Caire. Ce phénomène est unique. Les rayons du soleil pénètrent jusqu’au fond du sanctuaire du temple pour éclairer les statuettes des trois gardiens de la barque de Ramsès II. Des danses, des chants folkloriques et des scènes de joie se sont déroulés devant le temple d’Abou-Simbel en Haute- Egypte, pour fêter le «festival du soleil ».

Ce rare phénomène astronomique apparaît deux fois par an, à l’aube du 22 février et en octobre. Des touristes venant des quatre coins du globe ainsi que des responsables culturels et locaux observeront le phénomène. Le gouvernorat d’Assouan a organisé comme d’habitude une grande fête qui a duréquatre jours. Danses folkloriques ont ébloui les touristes àla façade du temple. «Nous avons voulu saisir cette occasion pour promouvoir le tourisme en Egypte, surtout en Haute-Egypte, qui souffre d’une baisse importante au niveau de la fréquentation touristique et des occupations hôtelières », affirme le gouverneur de Louqsor, Ezzat Saad. En fait, malgréles troubles que l’Egypte a connus après la révolution du 25 janvier 2011, les troupes artistiques ont maintenu leurs spectacles habituels considérant que les tensions politiques ne doivent pas constituer d’obstacles àla création.

«Nous continuerons nos performances, parce que nous sommes pleins d’espoir et de persévérance », explique un membre d’une troupe. La veille de ce grand événement, la soirée était très animée. Vers 6h25 du matin, le spectacle, qui a duré20 minutes, a commencé. Ahmad Saleh, directeur du site du CSA, a expliquéque «les rayons du soleil ont pénétré à une distance de 60 m à l’intérieur du temple traversant la façade, pour atteindre son sanctuaire (le saint des saints) s’étendant alors de façon perpendiculaire sur le visage de Ramsès II. Puis, il se dirige vers la gauche, vers la statue d’Amon.

Cela marque le début du mois de Shamo, c’est-à-dire le début de la saison de la récolte chez les Anciens Egyptiens ». Le gouvernorat a encouragéla participation de différentes troupes artistiques de différents pays, comme la Turquie, la Chine, la Roumanie et d’autres. Onze groupes ont acceptécette invitation. Ce phénomène extraordinaire témoigne du génie des anciens Egyptiens, non seulement àcause de la taille des colosses de ce temple consacréàRê-Harakhti et àAmon, mais aussi àcause de sa position géographique du temple et sa situation dans l’espace environnant. La façade du temple est composée de 4 statues énormes de 65 m de haut appartenant àRamsès II. Le visage de l’une d’elle s’est brisélors d’un tremblement de terre survenu 7 ans après la construction du temple.

Il gît sur le sol devant le temple. Ce qui caractérise le plus ce temple c’est que sa façade est orientée de sorte que le soleil levant éclaire l’intérieur du sanctuaire oùse trouvent quatre statues : la première représente le dieu Rê-Harakhti (dieu du soleil), la deuxième est celle de Ramsès II, la troisième est d’Amon- Rê, alors que la quatrième représente le dieu Ptah. Rendez-vous en octobre prochain

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique