Dimanche, 16 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Au quotidien >

Sameh Al-Chawaf : Les médias jouent un rôle en mettant en relief certains métiers

Dina Bakr, Mardi, 02 août 2016

3 questions a Sameh Al-Chawaf, spécialiste en développement humain au centre Al-Taghyir (le changement).

Sameh Al-Chawaf
Sameh Al-Chawaf, spécialiste en développement humain au centre Al-Taghyir (le changement).

Al-Ahram Hebdo : Pourquoi certaines personnes changent-elles de carrière alors qu’elles ont une vie professionnelle stable ?

Sameh Al-Chawaf : Avant de pen­ser à changer de carrière, on doit comprendre les enjeux de son désir de changement, analyser ses motiva­tions. Il est important de savoir si ce désir de changement est passager ou découle d’une envie profonde de tout recommencer. Cela peut sou­vent être un métier auquel on aspi­rait alors qu’on était jeune. Mais très souvent, le manque d’expérience empêche la personne de faire un choix définitif. Commence alors pour elle une étape d’observation qui va la projeter vers l’avenir. A un moment de sa vie, cette personne réalise qu’elle aurait voulu exercer un autre métier pour s’affirmer et continuer à transmettre un message dans la vie.

— Quel est le moment propice pour changer de carrière ?

— Se lancer dans une autre car­rière nécessite l’accumulation d'une expérience. C’est-à-dire faire des contacts avec les anciens qui ont exercé le métier auquel aspire cette personne, faire des études ayant trait à la nouvelle profession. En fait, pour que ce changement soit une réussite, il faut répondre aux critères du métier choisi par la langue, le savoir, l’orientation, et parfois le physique.

— Des carrières sont devenues tendances pour ceux qui changent de métier. Pourquoi ?

— Beaucoup de secteurs sont sol­licités dans le marché du travail ayant un rapport avec la nouvelle technologie : Internet, cellulaire et autres. Les médias ont joué un rôle pour mettre en relief certains métiers. Et c’est bien pourquoi cer­tains métiers attirent de plus en plus de gens et ont changé cette vision qui est de glorifier sans relâche les facultés « top » (médecine et ingé­nierie). L’important étant de gagner le plus d’argent et répondre aux besoins de la société.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique