Dimanche, 19 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Les Black Stars sur la route des Pharaons

Mohamad Mosselhi, Mardi, 28 juin 2016

L’Egypte a eu un tirage au sort relativement difficile avec le Ghana, le Congo et l’Ouganda. Malgré la difficulté du groupe, les Pharaons restent optimistes dans leurs capacités à se qualifier pour le Mondial 2018.

Les Black Stars sur la route des Pharaons
L'Egypte devra se venger du Ghana après sa défaite lors des dernières qualifications du Mondial 2014. (Photo : Reuters)

Le tirage au sort de la phase finale des qualifications africaines pour le Mondial 2018 n’a pas été clément pour l’Egypte qui est tombée dans le groupe E avec le Ghana, le Congo et l’Ouganda. Il est clair que la concur­rence sera très chaude entre le Ghana et l’Egypte pour décrocher l’unique ticket qualificatif du groupe, vu que le niveau technique des deux autres concurrents est très inférieur à ces deux géants africains. Selon le sys­tème des qualifications, les cinq têtes de groupe représenteront le continent noir au prochain Mondial. Depuis la révélation du groupe de l’Egypte, un climat de pessimisme a régné chez la majorité des Egyptiens, croyant que la présence du Ghana dans le même groupe de l’Egypte va anéantir le rêve égyptien de se quali­fier pour la Coupe du monde pour la première fois depuis 1990. Cet avis est basé sur la dernière expérience de l’Egypte contre le Ghana lors de la phase finale des qualifications du der­nier Mondial quand les Black Stars ont humilié la sélection égyptienne 6-1 lors du match aller à Kumasi avant que l’Egypte ne remporte le retour 2-1 au Caire. Mais pour l’Ar­gentin Hector Cuper, sélectionneur des Pharaons, et son cadre technique, la présence du Ghana dans le même groupe de l’Egypte ne lui représente aucun problème surtout que, selon lui, son équipe est prête à n’importe quel adversaire. « Je demande aux Egyptiens d’oublier la dernière expé­rience contre le Ghana en 2013 », a déclaré Cuper, directeur technique des Pharaons suite au tirage au sort. « La situation est complètement diffé­rente de celle de 2013. Mais ça ne veut pas dire qu’une victoire contre le Ghana est tout à fait garantie », ajoute-t-il. Pour sa part, Mohamad Al-Nenni, le milieu international d’Arsenal, qui a participé à la cérémo­nie du tirage au sort vendredi au Caire, a indiqué que l’Egypte ne craint aucun adversaire, soulignant que l’équipe qui vise la qualification pour le Mondial doit battre ses concurrents quel que soit leur nom. « L’Egypte possède une nouvelle génération capable de concrétiser les ambitions des Egyptiens », indique Al-Nenni. « C’est vrai que le Ghana est une puissante sélection, mais notre équipe est aussi de même niveau et on ne craint pas les Black Stars », a-t-il ajouté. Par ailleurs, Maxwell Konadu, entraîneur du Ghana, a déclaré que la préparation sera la clé de succès des Ghanéens dans ce groupe difficile. « C’est un groupe difficile. En consé­quence, on doit organiser une prépa­ration importante pour ces qualifica­tions », a déclaré Maxwell Konadu à la radio ghanéenne.

Des groupes difficiles

C’est clair que tomber dans le même groupe du Ghana est une mauvaise nouvelle pour les Pharaons, mais il faut préciser que la situation pourrait être pire si l’équipe était tombée dans le groupe B ou C considérés comme les plus difficiles dans les qualifications. Le groupe B comprend l’Algérie, le Cameroun, le Nigeria et la Zambie. Quant au groupe C, il renferme, outre la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Gabon et le Mali. C’est très difficile de définir le nom du qualifié dans ces deux groupes très difficiles vu la puissance de ces huit sélections qui vont se battre ferme pour deux billets seulement. Ce qui n’est pas le cas pour l’Egypte qui doit surmonter l’obstacle ghanéen seulement afin de retourner à la Coupe du monde après 28 ans d’absence. « Je suis très satisfait de ce tirage au sort. A mon avis, notre groupe est le plus facile parmi les 5 groupes », conclut Hector Cuper, sélectionneur des Pharaons.

Ce dernier, qui a conduit l’Egypte à la qualification pour la CAN après 7 ans d’absence, est prié de réaliser l’exploit de qualifier l’Egypte pour le Mondial. C’est le rêve de tous les Egyptiens.

Groupes

Groupe A : Tunisie, Libye, RD Congo, Guinée

Groupe B : Zambie, Cameroun, Algérie, Nigeria

Groupe C : Gabon, Mali, Côte d’Ivoire, Maroc

Groupe D : Sénégal, Afrique du Sud, Burkina Faso, Cap-Vert

Groupe E : Ghana, Congo, Egypte, Ougands

Matchs de l’Egypte

3 octobre 2016

Congo-Egypte

7 novembre 2016

Egypte-Ghana

28 août 2017

Ouganda-Egypte

2 septembre 2017

Egypte-Ouganda

2 octobre 2017

Egypte-Congo

6 novembre 2017

Ghana-Egypte

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique