Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

CAN: Pitroipa, la nouvelle révélation des Etalons

Karim Farouk, Lundi, 11 février 2013

Nommé meilleur joueur de la compétition, Jonathan Pitroipa a été la grande révélation de ce tournoi et l'un des éléments moteurs qui ont conduit le Burkina Faso jusqu'à la finale.

Pitropia

C’est grâce à lui que le Burkina Faso a écrit une nouvelle histoire dans cette Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Auteur de 2 buts, une performance exceptionnelle et un carton rouge retiré, Jonathan Pitroipa (26 ans) a mené les Etalons à leur première finale de l’Histoire, se forgeant le statut de héros national de cette édition. Placé au sein du groupe C avec le Nigeria et le champion en titre la Zambie, le Burkina Faso n’était pas favori pour franchir ce seuil. Mais à la surprise de tous, les Etalons ont terminé en tête du groupe, grâce à des nuls face à la Zambie 1-1 et au Nigeria 1-1 avant d’écraser l’Ethiopie 4-0, mettant fin à 15 ans et 17 matchs sans aucune victoire en CAN. Pitroipa avait signé un but contre l’Ethiopie, mais il évoluait dans l’ombre d’Alain Traoré, qui avait déjà marqué 3 buts en phase de poule. Mais c’était à l’attaquant de Rennes de prendre le rôle de héros après que Traoré eut été forcé au repos en raison de blessure. Lors des quarts de finale, il crée la grande surprise en marquant le but de victoire contre le Togo lors des prolongations pour qualifier le Burkina Faso à sa première demi-finale depuis le tournoi organisé à domicile en 1998. « Félicitations à mes joueurs. Je suis l’entraîneur le plus heureux du tournoi. J’avais un objectif : me qualifier pour les demi-finales, et c’est atteint, mais notre aventure n’est pas encore terminée », dit le coach Paul Put (Belgique).

Face au Ghana, Pitroipa a fait couler beaucoup d’encre non seulement grâce à sa performance, mais aussi à cause de son expulsion. L’attaquant burkinabé avait été victime d’un second carton jaune lors de cette rencontre pour simulation dans la surface. Les vidéos ont montré qu’il a vraiment été taclé, pointant une erreur flagrante de l’arbitre tunisien Slim Jdidi. Heureusement pour ce dernier, le Burkina Faso a remporté les demi-finales sur penalty 3-2 (1-1 après prolongations) et la Confédération africaine de football a reversé la décision de l’arbitre, qui avait admis son erreur, pour que Pitroipa soit éligible à jouer en finale. « Bien sûr que ce sont de bonnes nouvelles pour moi, mais aussi pour tous les spectateurs et les observateurs. Il serait vraiment dommage que la finale se joue sans le meilleur joueur de la compétition », dit Put. Aligné dans le onze de départ face au Nigeria, Pitroipa a tenté à plusieurs reprises de percer la solide et compacte défense adverse par ses dribbles, ses tirs et ses passes, mais les Super Aigles lui étaient très attentifs en le gardant toujours loin des zones dangereuses. « Je pense qu’on était un peu fatigué. Mais nous avons joué un grand tournoi et personne ne pensait qu’on atteindrait la finale », conclut Put.

Peu connu avant cette compétition, Pitroipa a fait parler de lui en Afrique du Sud, mais on souhaite qu’il ne s’agisse pas seulement d’un simple éclat pour lui et que le Burkina Faso poursuivre ses exploits.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique