Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Tennis: Mazen sur la bonne voie

Marianne Youssef, Mardi, 22 janvier 2013

Mazen Ossama, 17 ans, s’est distingué cette saison en se classant 34e au classement mondial junior. Une performance exceptionnelle qui augure d’un avenir prometteur. Portrait.

Mazen Ossama
Mazen Ossama

C’est à l’académie Star en Egypte, l’une des académies privées de formation de tennismen, où Mazen Ossama (34e ATP junior) s’entraîne sous la houlette de l’entraîneur Hani Talaat. Il s’entraîne également à ses frais en Allemagne plusieurs mois par an sous la houlette de l’Allemand Marco Smiles. Grâce à cet encadrement, il a réalisé de remarquables progrès cette saison, lui permettant de réaliser ce bon classement. Une excellente performance réalisée aussi grâce à de nombreux tournois, auxquels il a participé cette saison. En avril dernier, il a atteint le stade des demi-finales à l’Open de Casablanca au Maroc. En juillet, il a disputé le tournoi Orange Ball aux Etats-Unis où il a réalisé la même performance. En octobre dernier, il a participé au tournoi Yucatan Cup au Mexique où il a atteint le stade des quarts de finale. En décembre, il a atteint le stade des demi-finales dans le tournoi d’Eddie Herr aux Etats-Unis. « En disputant ces matchs, je jouais contre des joueurs très talentueux et très bien classés, tels le Hollandais Max De Vroom, classé 25e ATP junior, et l’Américain Papa Spencer, classé 24e ATP. J’ai pu améliorer mon classement de 150e ATP junior au début de l’année 2012 à 26e ATP junior actuellement. C’est un exploit, car je suis le seul jeune tennisman égyptien à atteindre ce classement. J’ai commencé à cueillir les fruits de mon travail », explique Mazen. Ce niveau est le fruit d’une préparation intense qui a permis à Mazen d’améliorer sa condition physique et de travailler sur ses points faibles et sa technique de jeu. « Heureusement, mon niveau n’a pas été affecté par l’arrêt de l’entraînement dû à la révolution, car j’ai travaillé avec mon entraîneur allemand durant l’été 2011. J’ai profité de cette période pour travailler sur ma volée et mon revers qui me faisaient perdre beaucoup de points. J’ai pu également améliorer ma vitesse », assure-t-il. En effet, Mazen s’entraîne à l’académie privée Star 5 jours par semaine au rythme de 2 séances par jour. Chaque séance dure 4 heures. « L’Académie m’a beaucoup aidé à améliorer mon niveau de jeu, car elle m’a fourni un haut niveau d’entraînement. Elle m’a aidé aussi à entamer une nouvelle étape dans le parcours d’un tennisman professionnel », assure Mazen. Il ajoute que les tournois organisés par la Fédération en Egypte ont également contribué à sa progression et à la détermination de ses points faibles. « La Fédération organise chaque année des tournois futurs où l'on a la chance de disputer des matchs contre les sélections étrangères comme l’espagnole, la belge et la russe. C’est une opportunité pour moi de jouer avec de grandes stars. Ces tournois m’ont aidé à reconnaître mes points faibles. J’ai également appris à me concentrer sur les techniques de force et de vitesse, les deux techniques qui distinguent les joueurs étrangers », ajoute-t-il.

Des débuts à Zamalek

Mazen a fait ses débuts au club Zamalek, où il a commencé à pratiquer ce sport à l’âge de 5 ans par amour, car son père et son frère aîné le pratiquaient déjà. Dès son jeune âge, il a montré déjà de bonnes prédispositions physiques et techniques qui augurent d’un bel avenir dans le monde du tennis. « A 8 ans, j’ai rejoint l’école de tennis du club Ahli, et j’ai commencé à participer aux Championnats des clubs où j’ai réalisé une bonne performance. Grâce à mes résultats, j’ai rejoint la sélection junior à l’âge de 12 ans », raconte-t-il. Dès lors, les succès commencent pour lui. En 2009, il a remporté la première place aux Championnats arabes en Tunisie en individuel et en double. La même année, il a remporté la première place au Championnat international de Jordanie. En 2010, il a remporté la première place aux Championnats d’Afrique junior à Botswana. En 2011, il a remporté le Championnat arabe qui a eu lieu en Egypte. « Ces résultats m’ont permis de participer avec la sélection senior à de nombreux tournois, ce qui m’a beaucoup aidé à progresser », assure-til. Plein d’enthousiasme, Mazen se prépare pour participer à de nombreux tournois durant l’année 2013. En janvier 2013, il participera à l’Open junior d’Australie. En février, il disputera le Championnat d’Afrique junior en Afrique du Sud. En avril, il participera avec la sélection senior à la Coupe Davis. « Mon but est de réaliser une bonne performance dans ces tournois pour améliorer mon classement. Mais cela nécessite plus de travail et de concentration. Mon rêve est d’être parmi le top 40 avant d’atteindre 18 ans. Grâce à ce classement, je serai le premier Egyptien à réaliser cet exploit », conclut-il l

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique