Samedi, 13 avril 2024
Opinion > Opinion >

Les prérogatives du président

Dimanche, 04 octobre 2015

Les personnes qui proposent un amendement de la Constitution avec l’idée de renforcer les prérogatives du président de la République feraient bien de revoir les deux décrets émis il y a quelques jours par ce dernier. Ces deux décrets délèguent certains pouvoirs présidentiels au premier ministre et au ministre du Commerce et de l’Industrie.
Dans le premier décret, le président délègue au premier ministre un nombre important de prérogatives dans des domaines comme la gestion des propriétés de l’Etat, la protection des monuments, l’octroi des pensions de retraite, la fonction publique, l’organisation du travail en rapport avec les organisations internationales, la formation des conseils d’administration des organismes publics, la gestion d’Al-Azhar et des organismes affiliés, la gestion du service public et les exemptions douanières. Ce décret délègue également au premier ministre le pouvoir de choisir la personne qui assure l’intérim en son absence. En effet, il n’est pas dans les prérogatives du premier ministre de choisir la personne qui assure l’intérim s’il part en voyage ou s’il est absent.
Cependant, une campagne acharnée est menée contre la Constitution, sous prétexte qu’elle réduit les prérogatives du président de la République et entrave son travail. Mais en réalité, la Constitution octroie au président de la République des pouvoirs très élargis que personne ne peut assumer. Le seul pouvoir qu’aucun législateur ne peut octroyer est l’augmentation du nombre d’heures de la journée pour que le président soit en mesure d’accomplir toutes les tâches qui lui reviennent. Par conséquent, s’il est indispensable d’amender la Constitution, ce serait plutôt pour réduire les prérogatives du président de la République, et non pas pour les augmenter. En effet, multiplier les prérogatives du président risque de nuire à sa concentration sur les affaires les plus importantes de l’Etat.
Nous n’avons pas besoin de modifier la Constitution à l’heure actuelle. Le président de la République peut déjà déléguer quelques-unes de ses prérogatives au premier ministre ou à d’autres ministres concernés. Ce dont nous avons le plus besoin maintenant avec la Constitution c’est de la sortir de l’ornière dans laquelle elle se trouve et de la mettre en application si nous voulons vraiment construire un Etat moderne .
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique