Jeudi, 25 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Mauvaise répartition des assurances santé

Amani Gamaleddine, Mardi, 21 juillet 2015

L’Organisme des assurances médicales suscite la grogne des patients qui s’entassent chaque jour devant ses portes très tôt le matin. Ils forment d’interminables queues et les plaintes concernant la détérioration des services et le manque de médicaments sont de plus en plus nombreuses. L’organisme, créé en 1964 et qui dépend du ministère de la Santé, fournit une couverture médicale au secteur formel composé d’employés, de salariés, de retraités, ainsi qu’aux femmes soutiens de famille et aux élèves des écoles. Cette couverture devrait être ultérieurement étendue aux paysans. Selon les estimations officielles de l’Organisme, 58,2 % de la population bénéficient de cette couverture. Cependant, ce pourcentage est inégalement réparti sur le territoire. Dans les grandes villes comme Le Caire, Alexandrie et Port-Saïd et dans certains gouvernorats comme Gharbiya et Charqiya, le nombre peu élevé de lits et de médecins par habitant est compensé par la diversité des soins offerts, leur proximité géographique et une meilleure rationalisation des services. Au Caire, par exemple, le nombre de bénéficiaires des assurances médicales s’élève à 5,5 millions, soit 61,2 % de la population cairote, alors qu’Alexandrie compte 3,6 millions de bénéficiaires, soit 79 % de la population locale.
D’autres zones à faible densité de population (Sinaï, mer Rouge, Nouvelle Vallée) sont mieux loties en nombre de médecins et de lits, raison pour laquelle la couverture médicale dans ces régions est meilleure même si les habitants doivent faire de longs trajets pour accéder aux hôpitaux et aux centres médicaux. Ce sont les zones rurales ou lointaines comme la Haute-Egypte, où la couverture de l’assurance-médicale est la plus faible, qui sont les moins desservies par les soins publics. Les efforts de l’organisme sont certes appréciés en l’absence d’une politique gouvernementale en faveur des couches les plus défavorisées, mais la mauvaise qualité des services les éclipse totalement .
Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique