Mercredi, 17 avril 2024
Dossier > Dossier >

Les gouvernements palestiniens, depuis Oslo

Mardi, 30 juin 2015

1994-2003

Cinq gouvernements dirigés par Yasser Arafat se succèdent au cours de cette période. Le premier gouvernement, de mai 1994 à mai 1996, est suivi par un second gouvernement d’Arafat du 16 mai 1996 au 9 août 1998, formé à l’issue des premières élections parlementaires en janvier 1996.

Avril-octobre 2003

Le sixième gouvernement palestinien est dirigé par Mahmoud Abbas. Il s’agit du début de la séparation de la présidence et du chef de gouvernement, ainsi que du régime parlementaire-présidentiel, suite à des pressions internes et externes pour diminuer le pouvoir d’Arafat. Le gouvernement est formé le 30 avril 2003 et démissionne le 7 octobre 2003.

Octobre-novembre 2003

Le gouvernement d’Ahmad Qorei est désigné le 7 octobre 2003 et démissionne le 12 novembre 2003. Son règne est extrêmement court, reflétant les divisions politiques en Palestine.

Novembre 2003-février 2005

Le gouvernement Mahmoud Abbas est nommé le 12 novembre 2003 et reste en place jusqu’au 24 février 2005. Mais entre-temps le 11 novembre 2004 Yasser Arafat, chef de l’Autorité palestinienne, est mort, et le 9 janvier 2005 Mahmoud Abbas est élu comme chef de l’Autorité palestinienne.

Février 2005-mars 2006

Le gouvernement d’Ahmad Qorei est le premier, formé après l’élection d’Abbas comme président. Des différends politiques émergent quant aux pouvoirs du président et du gouvernement.

Mars 2006-mars 2007

Le dixième gouvernement palestinien sous Ismaïl Haniyeh voit le jour. C’est le début d’une nouvelle phase dans la politique palestinienne, marquée par la victoire du mouvement Hamas, qui remporte la majorité lors des élections parlementaires. Le Hamas forme donc le gouvernement palestinien qui transfère le pouvoir à Gaza, ce qui exacerbe le conflit pour le pouvoir entre le Fatah et le Hamas. Israël impose un blocus naval et aérien sur Gaza suite à ces élections.

Mars 2007-juin 2007

Le onzième gouvernement est formé par Ismaïl Haniyeh (gouvernement d’unité nationale). Fin janvier 2007, un cessez-le-feu prend place entre le Fatah et le Hamas, après une série d’actes violents qui ont fait 32 morts. Le gouvernement est formé après la signature de l’accord de La Mecque en février, une initiative saoudienne qui arrête le conflit armé et stipule que les deux mouvements forment une coalition. Le gouvernement d’unité est formé, mais le conflit reprend dès mars 2007. Le gouvernement est dissous par Mahmoud Abbas en juin, après trois mois. Le Hamas continue à contrôler Gaza, et la légitimité est contestée par le gouvernement du Hamas à Gaza et par le pouvoir d’Abbas en Cisjordanie. Le Hamas expulse le Fatah de Gaza en juin 2007.

Juin 2013-avril 2014

Après la division palestinienne en juin 2007, un gouvernement d’urgence est annoncé, dirigé par Salam Fayyad. Le Hamas continue à contrôler Gaza. Plusieurs gouvernements sont formés. Le 2 juin 2013, Rami Hamdalla devient premier ministre et est chargé de former un gouvernement transitoire jusqu’aux élections présidentielle et législatives. Il démissionne en avril 2014, suite à la réconciliation entre le Fatah et le Hamas. Des négociations commencent pour la formation d’un gouvernement de consensus national.

Juin 2014

Le gouvernement d’union sous Mohamad Abbas est formé. Le 2 juin 2014, un gouvernement de consensus national est formé, dirigé par le premier ministre sortant, Rami Hamdalla, avec 17 ministres dont 5 de Gaza, après sept années de divisions politiques.

Juin 2015

Le gouvernement palestinien d’union démissionne, selon une annonce le 17 juin par le président Mahmoud Abbas. Abbas affirme que le Hamas ne laisse pas le Fatah gouverner à Gaza.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique