Dimanche, 25 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Football : Ahli et Zamalek en CAF

Mohamad Mosselhi, Lundi, 11 mai 2015

Ahli et Zamalek poursuivront leur parcours dans la Coupe de la CAF, dimanche prochain. Si la mission des Blancs est relativement facile, Ahli aura une tâche difficile contre les Tunisiens du Club Africain.

Football : Ahli et Zamalek en CAF
Zamalek, à l'instar d'Ahmad Eid Abdel-Malek, vise à avancer en Afrique. (Photo : Ahmad Aref)

La déception des Rouges et la joie de Zamalek sont les titres des prochaines rencontres africaines de ces deux géants cairotes, à l’occasion du second tour des 8es de finale de la Coupe de la CAF qui auront lieu dimanche prochain. La déception d’Ahli vient du fait que l’équipe se rebat sur la Coupe de la CAF à cause de son élimination des 8es de finale de la Ligue des champions d’Afrique, la compétition la plus prestigieuse au niveau des clubs du continent noir. Pour la deuxième saison consécutive, les Rouges, auteurs du record de 8 fois champions d’Afrique, échouent à franchir le cap des 8es de finale de la Ligue des champions et se dirigent vers la Coupe de la CAF qui est moins prestigieuse que la Ligue des champions. Il est vrai que les Rouges ont réussi la saison dernière à transformer leur déception en succès, en remportant le titre de la compétition, pour la première fois dans l’histoire d’une équipe égyptienne. Mais rater la Ligue des champions, pour la deuxième fois consécutive, était intolérable pour les supporters des Rouges et la direction du club. Cette élimination a coûté à l’Espagnol, Juan Carlos Garrido, directeur technique de l’équipe, son poste. Fathi Mabrouk a pris l’équipe en charge, avec l’objectif de redresser la barre de l’équipe qui souffre aux niveaux local et continental. Dimanche prochain, Mabrouk aura un test difficile contre les Tunisiens du Club Africain, à l’occasion du match aller du second tour des 8es de finale de la Coupe de la CAF qui aura lieu au Stade de l’armée à Suez, en Egypte. Il faut dire que le tirage au sort n’a pas favorisé les Rouges, qui ont subi un nouveau choc en découvrant cette puissante formation tunisienne sur leur chemin. Leader du classement du championnat tunisien, le Club Africain est un rival de taille. Son riche palmarès et la grande expérience des joueurs font de lui une équipe à craindre. Elle possède de nombreux joueurs internationaux ayant éliminé la sélection nationale des qualifications, tels que l’attaquant Saber Khalifa, prêté au Club Africain de la formation française Olympique de Marseille. « C’est vrai qu’on n’aurait pas aimé rencontrer des équipes tunisiennes, mais nous sommes les tenants du titre et nous ne craignons aucune équipe », explique Wael Gomaa, directeur du secteur foot à Ahli. « II est évident que la rencontre ne sera pas facile pour nous, mais elle sera difficile pour eux aussi, surtout que les joueurs et le nouveau cadre technique sont déterminés à tourner la page du passé et penser à l’avenir qui sera prometteur pour l’équipe. On va faire tout notre possible pour réaliser un bon résultat, dimanche, qui facilitera notre mission au retour à l’extérieur », ajoute, confiant, Gomaa.

Des Blancs en confiance

La situation est bien différente à Zamalek. Il abordera la rencontre de dimanche contre les Congolais de Sanga Balende avec beaucoup de confiance. Cette confiance est due au succès de l’équipe dans le championnat national et au niveau africain. En effet, Zamalek est à la tête du classement local. Sur la scène africaine, malgré son mauvais résultat lors du match aller du tour précédent, en concédant un nul vierge à domicile contre les Marocains de FUS, les Blancs ont confirmé qu’ils sont à la hauteur de leur mission, en battant leur adversaire 3-2 sur son terrain lors du match retour. Ils conservent ainsi leur place à la Coupe de la CAF. Et leur parcours est sans défaite jusqu’à présent sur la scène continentale. En plus, il semble que le tirage au sort a récompensé l’équipe pour sa bonne performance contre FUS, offrant à Zamalek un adversaire facile lors du second tour des 8es de finale de la compétition à savoir, Sanga Balende. Cette équipe congolaise est presque inconnue sur la scène africaine. La RD Congo est d’habitude représentée par les deux clubs phare du pays : TP Mazembe et Vita Club. Mais cette saison, Vita Club a cédé sa place au second du championnat congolais, Sanga Balende, derrière le champion, TP Mazembe.

Sanga Balende crée la surprise

Sanga Balende a créé la surprise lors des 16es de finale de la Ligue des champions d’Afrique, en éliminant la célèbre formation camerounaise de Coton Sports. Et c’était les Soudanais d’Al-Hilal qui ont mis un terme au rêve de Sanga Balende avec deux victoires (aller-retour) sur le même score de 1 à 0. Par voie de conséquence, Zamalek ne doit rencontrer de grands problèmes vis-à-vis des Congolais, ni lors du match aller qui aura lieu à l’extérieur, dimanche prochain, ni au retour en Egypte, deux semaines après. « Notre stratégie est claire. Nous recherchons la victoire. Notre but ultime est le titre. Peu importe le nom ou le niveau de l’adversaire », explique Ismaïl Youssef, directeur du secteur foot à Zamalek. « On n’a pas une grande connaissance de l’équipe congolaise, mais on ne doit pas la sous-estimer. On doit prendre la rencontre au sérieux. On ne permet aucune erreur », conclut Youssef.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique