Mercredi, 06 décembre 2023
Israël est encore loin d’avoir réalisé les objectifs de sa guerre contre le Hamas malgré l’accord de libération de 50 otages israéliens.

« Parler avec calme, sagesse, patience et raisonnement ne relève jamais de la faiblesse ou de l’humiliation ».

Dans un mouvement imprévu, Israël a changé le numéro international imprimé sur ses produits, qui indique le pays d’origine, de 729 à 871.

Au fil des décennies s’est formée une base de connaissances liée à la cause palestinienne avec des ramifications réunies sous des titres tels que le conflit israélo-arabe, connaissez votre ennemi, Israël de l’intérieur, la personnalité israélienne, la guerre d’Octobre 1973, l’arme du pétrole, le processus de paix …

Un groupe d’experts de l’Onu a annoncé, jeudi 16 novembre, qu’il y avait « des preuves d’une incitation croissante au génocide » contre le peuple palestinien de la part d’Israël. La veille, un groupe d’avocats représentant des victimes palestiniennes des attaques israéliennes contre Gaza a déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale, arguant que les actions d’Israël constituent un crime de génocide.

Le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a annoncé que jamais dans l’histoire des Nations-Unies depuis sa fondation en 1945, un tel nombre de secouristes humanitaires onusiens n’a été tué comme c’était le cas par Israël dans sa guerre à Gaza au cours du mois dernier.

La guerre contre Gaza est un test réel pour la politique américaine dans la région. Les slogans américains parlant des droits de l’homme, de la démocratie et du droit humanitaire se sont effondrés face aux scènes de terreur à Gaza.

Alors que tous les regards sont tournés vers les atrocités que subissent les Palestiniens à Gaza, les Soudanais font eux aussi face à l’une des pires crises humanitaires en raison de la guerre opposant, depuis avril, l’armée à la milice des Forces de Soutien Rapide (FSR).

Le magazine culturel israélien Meikovet a publié pour la première fois un document confidentiel du ministère israélien du Renseignement détaillant le plan d’Israël pour évacuer totalement la bande de Gaza et expulser tous ses habitants de façon définitive vers une ville de camps qui serait installée dans le nord du Sinaï, en Egypte.

Devenir un Etat paria représente une obsession pour les Israéliens. Au début de cette année 2023, l’écrivain israélien Zvi Bar’el a publié un article dans Haaretz intitulé « Ben-Gvir conduit Israël à l’enfer », dans lequel il affirmait que le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, « ne se reposera pas tant qu’il n’aura pas entraîné le gouvernement israélien, l’armée et tous les Israéliens dans une aventure non calculée qui transformera Israël en un Etat paria ».

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique