Jeudi, 20 juin 2024

Opinion

La guerre d’Israël contre Gaza est-elle un génocide ?

Un groupe d’experts de l’Onu a annoncé, jeudi 16 novembre, qu’il y avait « des preuves d’une incitation croissante au génocide » contre le peuple palestinien de la part d’Israël. La veille, un groupe d’avocats représentant des victimes palestiniennes des attaques israéliennes contre Gaza a déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale, arguant que les actions d’Israël constituent un crime de génocide.

Dernier mot : Viser les secouristes humanitaires

Le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a annoncé que jamais dans l’histoire des Nations-Unies depuis sa fondation en 1945, un tel nombre de secouristes humanitaires onusiens n’a été tué comme c’était le cas par Israël dans sa guerre à Gaza au cours du mois dernier.

L’impasse américaine à Gaza

La guerre contre Gaza est un test réel pour la politique américaine dans la région. Les slogans américains parlant des droits de l’homme, de la démocratie et du droit humanitaire se sont effondrés face aux scènes de terreur à Gaza.

La crise humanitaire oubliée du Soudan

Alors que tous les regards sont tournés vers les atrocités que subissent les Palestiniens à Gaza, les Soudanais font eux aussi face à l’une des pires crises humanitaires en raison de la guerre opposant, depuis avril, l’armée à la milice des Forces de Soutien Rapide (FSR).

Dernier mot : Le document secret

Le magazine culturel israélien Meikovet a publié pour la première fois un document confidentiel du ministère israélien du Renseignement détaillant le plan d’Israël pour évacuer totalement la bande de Gaza et expulser tous ses habitants de façon définitive vers une ville de camps qui serait installée dans le nord du Sinaï, en Egypte.

Israël : Un Etat paria !

Devenir un Etat paria représente une obsession pour les Israéliens. Au début de cette année 2023, l’écrivain israélien Zvi Bar’el a publié un article dans Haaretz intitulé « Ben-Gvir conduit Israël à l’enfer », dans lequel il affirmait que le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, « ne se reposera pas tant qu’il n’aura pas entraîné le gouvernement israélien, l’armée et tous les Israéliens dans une aventure non calculée qui transformera Israël en un Etat paria ».

Le cimetière des enfants entre « le soutien » de l’Amérique et la folie d’Israël

Le journal Washington Post a brisé le mur du soutien américain aveugle à l’agression israélienne lorsqu’il a publié un article sur la bande de Gaza dans lequel il notait qu’elle était devenue un « cimetière d’enfants ».

Dernier mot : Anéantir le Hamas

L’objectif affiché de la guerre sanglante qu’Israël mène actuellement à Gaza, par les voies aérienne, maritime et terrestre, est d’éliminer le Hamas en tant qu’organisation terroriste qui vise à exterminer à son tour Israël.

Illusions israéliennes

Lorsque l’Egypte a appelé au Sommet de la paix, elle avait déterminé son objectif qui consistait à former un bloc régional, arabe et international soutenant la paix et la stabilité, se dressant contre l’agression israélienne, protégeant les civils à Gaza et contrant la possibilité d’une guerre régionale aux conséquences imprévisibles.

Washington fléchit sur la guerre de Gaza

Les Etats-Unis tentent, sans convaincre, de prendre une position plus équilibrée sur la guerre meurtrière que mène Israël contre la bande de Gaza.

Dernier mot : L’appellation de la guerre

Les conflits à l’ère des réseaux sociaux ne dépendent pas seulement des armes sur le champ de bataille mais aussi de la guerre médiatique.

Les civils palestiniens

Il est inacceptable de prendre pour cible des civils dans une guerre ou un conflit armé, quelle qu’en soit la justification.

La guerre de Gaza et l’ordre international

Au moment où le président américain, Joe Biden, se rendait en Israël pour afficher son ferme soutien au pays, le président russe, Vladimir Poutine, était en Chine, où il a affiché leur communauté de vues sur l’escalade de la violence au Proche-Orient.

Dernier mot : La Foire du livre de Francfort boycottée

Je salue le grand éditeur Mohamed Rachad pour sa décision courageuse en tant que président de l’Union des éditeurs arabes de boycotter la Foire du livre de Francfort à cause de « sa position alignée et injuste envers les événements catastrophiques que vit la région, où le peuple palestinien vit sous la plus longue occupation dans l’Histoire moderne ».

La gifle

Le président de l’Organisme national de la presse Abdel Sadek El Shorbagui souligne les efforts du président Abdel-Fattah Al-Sissi pour contrer tous les plans de complot contre l’Egypte et la sécurité de la région.

La surprise du 7 octobre

Du point de vue historique, ce qui s’est passé le 7 octobre sur la terre de Palestine ne représente nullement une surprise.

Netanyahu joue avec le feu

En lançant une attaque féroce dans la bande de Gaza, le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, ne fait que précipiter sa chute.

Un tournant dans le conflit du Proche-Orient

L’offensive sans précédent du 7 octobre menée par le mouvement palestinien Hamas contre Israël constitue sans doute un tournant dans le conflit du Proche-Orient.

Dernier mot : La traversée palestinienne

Ce qui s’est passé à l’aube du 7 octobre est une traversée palestinienne au sens propre du terme, comme celle effectuée par les forces armées égyptiennes le 6 Octobre 1973, en traversant vers le territoire occupé du Sinaï. Dans les 2 cas, une immense barrière a été traversée.

Nouvelle concurrence économique au Moyen-Orient

Le fonds souverain ADQ, des Emirats Arabes Unis (EAU), serait en pourparler avec la Turquie pour construire un chemin de fer sur le Bosphore à Istanbul.

 1 2 3 4 5